Nouvelle mission à la Maison-Blanche pour le gendre de Trump

Âgé de 36 ans, Jared Kushner est un haut... (PHOTO archives AP)

Agrandir

Âgé de 36 ans, Jared Kushner est un haut conseiller du président américain.

PHOTO archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le président américain Donald Trump envisage de confier à son gendre Jared Kushner une nouvelle mission à la Maison-Blanche pour rationaliser l'action gouvernementale avec des idées venues du monde des affaires, selon le quotidien Washington Post.

Âgé de 36 ans, M. Kushner est un haut conseiller du président américain.

Selon le journal américain, il devrait prendre la direction à la Maison-Blanche d'un Bureau de l'Innovation, qui devrait être présenté lundi. À ce poste, il aurait toute autorité pour remanier l'administration afin de tenir les promesses du nouveau président telles que réformer la prise en charge des anciens combattants ou combattre la dépendance aux opiacés.

«J'ai promis aux Américains que j'obtiendrai des résultats et appliquerai au gouvernement ma mentalité d'être "en avance sur le calendrier, en dessous du budget"», a affirmé au journal M. Trump.

L'équipe qui entourera M. Kushner sera constituée d'anciens dirigeants du secteur privé chargés d'apporter de nouvelles idées, selon le Washington Post.

> Le blogue de Richard Hétu: Trump et les confits d'intérêts (12)

«Le gouvernement doit être conduit comme une grande compagnie américaine», a déclaré Jared Kushner au quotidien. «Nous espérons pouvoir remporter des succès et améliorer l'efficacité pour nos clients, qui sont les citoyens».

Stephen Bannon, l'ultraconservateur conseiller stratégique du président, qui a appelé à «déconstruire l'administration étatique», ne fera pas partie de la nouvelle équipe dirigée par le gendre de Donald Trump, selon le Post.

Elle s'intéressera surtout à la technologie et aux données, ajoute le journal soulignant que la Maison-Blanche a pris l'avis de responsables comme le PDG d'Apple Tim Cook, le fondateur de Microsoft Bill Gates ou le patron-fondateur de Tesla, Elon Musk.

«Il y a un besoin de repérer quelles sont les politiques qui ajoutent des frictions au système sans bénéfices significatifs», a résumé au journal Stephen Schwarzman, PDG du fonds Blackstone.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer