Scandale de corruption en Asie : un 2e amiral américain inculpé

Le scandale implique le chef d'une entreprise de... (PHOTO BLOOMBERG)

Agrandir

Le scandale implique le chef d'une entreprise de services portuaires basée à Singapour.

PHOTO BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Un deuxième amiral a été inculpé par la justice américaine dans une tentaculaire affaire de corruption liée à des marchés de services portuaires en Asie, a indiqué mercredi le ministère de la Justice américain.

Au total, 25 personnes ont désormais été inculpées dans cette affaire, dont 20 officiers de marine américains.

La justice américaine accuse l'amiral Bruce Loveless et ses co-inculpés d'avoir accepté les largesses - argent liquide, repas de luxe, nuits d'hotels de luxe, prostituées - du chef d'une entreprise de services portuaires basée à Singapour, Leonard Francis, surnommé «Fat Leonard» (le gros Léonard) en raison de son embonpoint.

En échange de ces largesses, les officiers aidaient Leonard Francis à obtenir les marchés des escales de navires de guerre américains des ports asiatiques, en influençant les processus de décision de la marine, ou en fournissant des informations à l'entrepreneur.

Bruce Loveless... (PHOTO AP) - image 2.0

Agrandir

Bruce Loveless

PHOTO AP

Dans un des repas décrit par l'acte d'inculpation, Bruce Loveless et d'autres marins américains avaient dégusté un menu à huit plats, avec caviar, salade de homard et soupe de truffe.

Dans un autre exemple, «Fat Leonard» a réglé les frais d'une fête de plusieurs jours dans un hôtel de luxe, avec succession de prostituées, «où les co-inculpés ont vidé la réserve de Dom Pérignon» de l'établissement, le tout pour un coût estimé à plus de 50 000 dollars.

Au total, la justice américaine estime que la marine a perdu plusieurs dizaines de millions de dollars à travers les marchés irrégulièrement passés avec la société de «Fat Leonard», Glenn Defense Marine Asia.

Une demi-douzaine de marins ont déjà été condamnés dans cette affaire, à des peines allant de 27 mois à 78 mois de prison. Un membre du service d'enquête criminelle de la marine (NCIS) a été condamné à 12 ans de prison.

«Fat Leonard», arrêté par la justice américaine, n'a pas encore été jugé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer