Avec plus de 700 homicides cette année, Chicago près d'un triste record

«Le niveau de violence que nous avons vu... (PHOTO Joshua Lott, ARCHIVES AFP)

Agrandir

«Le niveau de violence que nous avons vu cette année dans certains quartiers est absolument inacceptable», a déploré le chef de la police Eddie Johnson dans un communiqué.

PHOTO Joshua Lott, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
CHICAGO

Plus de 700 homicides ont été commis à Chicago en 2016 selon la police de la ville jeudi, un chiffre qui s'approche du triste record en la matière établi il y a 18 ans dans la capitale américaine du crime.

Avec encore un mois avant la fin de l'année, la ville a enregistré 701 homicides, qui impliquent presque tous une ou plusieurs armes à feu. Le record de 704 meurtres établi en 1998 est donc sur le point de tomber.

Ce chiffre a d'ores et déjà augmenté de 50% par rapport à l'année passée et fait de la troisième ville du pays un endroit plus dangereux que New York et Los Angeles combinées.

«Le niveau de violence que nous avons vu cette année dans certains quartiers est absolument inacceptable», a déploré le chef de la police Eddie Johnson dans un communiqué.

Les autorités notent que la plupart des homicides sont liés au trafic de drogue et à des guerres entre clans.

La «Windy City» a connu 3315 fusillades cette année selon la police, dont 316 durant le seul mois de novembre.

Chicago croule sous les armes à feu illégales, ce qui ne fait qu'accentuer le problème, a également souligné Anthony Guglielmi, porte-parole de la police.

Cette explosion des meurtres intervient alors que les forces de l'ordre sont particulièrement surveillées: la police de la ville fait ainsi actuellement l'objet d'une enquête concernant la manière dont elle traite les Noirs.

La police «va utiliser tous les outils à sa disposition pour que les responsables rendent des comptes et va continuer à travailler stratégiquement pour réduire la criminalité et remplir sa promesse de rétablir la confiance du public» dans ses forces de l'ordre, a indiqué Eddie Johnson, qui est lui-même Noir.

La ville prévoit d'embaucher 1000 policiers supplémentaires ces deux prochaines années pour tenter d'enrayer cette hausse de la criminalité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer