Les crimes islamophobes ont augmenté de 67% aux É.-U. en 2015

Si ces statistiques ont été compilées durant l'année 2015,... (photo Stephanie Keith, archives REUTERS)

Agrandir

Si ces statistiques ont été compilées durant l'année 2015, elles sont dévoilées dans une période d'inquiétudes croissantes pour les musulmans américains après l'élection à la Maison-Blanche la semaine dernière de Donald Trump, qui a utilisé une rhétorique islamophobe durant sa campagne électorale.

photo Stephanie Keith, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les crimes haineux contre la communauté musulmane américaine a augmenté de 67 % en 2015, selon les statistiques compilées par le FBI et dévoilées lundi.

Le nombre de crimes haineux de tout acabit a augmenté de 6,7 % l'année dernière aux États-Unis, tirés à la hausse largement par les crimes islamophobes qui ont augmenté dix fois plus, toujours selon les chiffres de la police fédérale américaine. 

Des groupes de défense des droits de la personne se disaient l'an dernier inquiets d'un sentiment anti-musulman grandissant aux États-Unis, et ce avant les attaques de Paris (13 novembre) et de San Bernardino en Californie (2 décembre).

Si ces statistiques ont été compilées durant l'année 2015, elles sont dévoilées dans une période d'inquiétudes croissantes pour les musulmans américains après l'élection à la Maison-Blanche la semaine dernière de Donald Trump, qui a utilisé une rhétorique islamophobe durant sa campagne électorale n'hésitant pas à faire des amalgames entre terroristes et musulmans et proposant même d'interdire temporairement l'entrée des musulmans sur le territoire américain « jusqu'à ce que les élus comprennent ce qui se passe », déclarait-il dans un communiqué diffusé en décembre 2015.

Plusieurs incidents à connotations racistes ont été rapportés depuis la victoire de M. Trump sur la démocrate Hillary Clinton le 8 novembre, notamment des étudiants brandissant une affiche électorale de Trump et appelant à la suprématie blanche à la York County School of Technology, en Pennsylvanie. La scène filmée à l'aide d'un téléphone intelligent a fait grand bruit sur l'internet.

En 2008, alors que le démocrate Barack Oama devenait le premier Afro-Américain à accéder à la Maison-Blanche, certains crimes haineux présumés avaient été répertoriés et les analystes avaient également fait le lien entre ces événements et l'élection du premier président noir. 

En 2015, 257 incidents anti-musulmans ont été comptabilisés aux États-Unis contre 184 l'année précédente. Il s'agit du deuxième plus haut total d'événements islamophobes depuis 2001, année qui avait connu une hausse marquée du genre après les attentats du 11-Septembre. 

Selon le FBI, la hausse en 2015 pourrait être due en partie à une plus grande dénonciation de ces cas par les victimes et à une meilleure prise en charge de ces présumés crimes par les forces de l'ordre, bien que le nombre de corps policiers transférant ses données au FBI aient décliné de 3 % entre 2014 et 2015.

En tout et pour tout, le nombre de crimes haineux est passé de 5479 en 2014 à 5850 l'année dernière, et les crimes motivés par une haine religieuse ont augmenté de 23 % durant la même période. Ce sont les juifs et les institutions judaïques qui demeurent les cibles privilégiées des criminels haineux, alors que les Américains de confession juive sont victimes de 53 % de tous les crimes haineux commis au pays de l'oncle Sam.

Les crimes antisémites ont augmenté de 9 % en 2015.

- D'après l'Associated Press

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer