Un attentat contre une résidence d'immigrés déjoué au Kansas

On soupçonne les trois hommes d'avoir voulu placer... (Photos AP)

Agrandir

On soupçonne les trois hommes d'avoir voulu placer des voitures bourrées d'explosifs autour d'une résidence pour immigrés somaliens.

Photos AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Trois hommes ont été inculpés vendredi pour avoir planifié une attaque à la bombe dans le Kansas contre une résidence hébergeant des immigrés somaliens et dans laquelle se trouve une mosquée, a rapporté la justice fédérale américaine.

Les trois hommes avaient effectué une surveillance pour identifier des cibles potentielles, fait des réserves d'armes et de composants explosifs et préparé un manifeste affirmant que leur attaque avait pour but de «déclencher une prise de conscience de la population», détaille un communiqué du ministère de la Justice.

Ils ont été inculpés pour complot en vue de faire usage d'une arme de destruction massive et, s'ils sont jugés coupables, ils risquent la prison à vie.

«Ces inculpations s'appuient sur huit mois d'enquête par le FBI qui ont conduit les enquêteurs aux confins d'une culture cachée de violence et de haine», a expliqué Tom Beall, procureur du Kansas, cité dans le communiqué.

Les trois hommes âgés de 47 à 49 ans, résidaient dans cet État. Deux d'entre eux ont été arrêtés vendredi, le troisième se trouvait déjà en détention provisoire depuis quelques jours. Ils occupaient des positions clés au sein d'une milice se faisant appeler «The Crusaders» (à savoir «Les Croisés»), selon les autorités.

Ils auraient choisi de cibler dans la petite ville de Garden City une résidence où habitent de nombreux immigrés somaliens et où se trouve une mosquée.

Les trois hommes sont accusés d'avoir prévu de remplir quatre véhicules d'explosifs puis de les garer à chaque angle du bâtiment et de provoquer une énorme explosion.

Selon la chaîne de télévision locale KWCH TV, environ 200 personnes habitent dans la résidence. Elle a relevé que la communauté somalienne était sous le choc à l'annonce des inculpations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer