Hawaï en alerte en prévision de l'ouragan Madeline

De catégorie 3 sur une échelle de Saffir-Simpson... (PHOTO AP)

Agrandir

De catégorie 3 sur une échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, Madeline se déplace à 17 km/h avec des vents à 185 km/h.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MIAMI

Le Centre américain de surveillance des ouragans (NHC) a placé la Grande île de Hawaï en alerte en prévision de l'arrivée d'ici jeudi de Madeline, ouragan de catégorie 3, tandis que le président Barack Obama est attendu mercredi dans son archipel natal.

Selon le dernier bulletin d'informations de l'antenne pour le centre du Pacifique du NHC (CPHC), Madeline se trouvait vers 21 h à 600 km à l'est de Hilo, sur la Grande île, et ses conditions climatiques devraient être ressenties sur les terres dans les 36 prochaines heures.

Du coup, le CPHC a appelé à accélérer les préparatifs pour protéger les vies et les biens. Comme dans son précédent bulletin, il prévoit que l'ouragan va passer «dangereusement près» de la Grande île mercredi.

Par ailleurs, une surveillance tempête tropicale a été mise en place pour le comté de Maui, y compris les îles de Maui, Molokai et Lanai. Ce qui signifie que les conditions climatiques d'une telle perturbation sont attendues dans les 48 heures.

De catégorie 3 sur une échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, Madeline se déplace à 17 km/h avec des vents à 185 km/h (195 km/h lors du précédent bulletin). L'ouragan devrait perdre du souffle au cours des 48 prochaines heures.

La Grande île risque d'être touchée par de fortes précipitations entraînant inondations et coulées de boue alors que M. Obama et d'autres responsables sont attendus à Hawaï pour le Congrès mondial de la nature.

Le président américain doit s'exprimer à l'ouverture de cette rencontre se déroulant du 1er au 10 septembre. Son arrivée est prévue mercredi à Honolulu sur l'île d'Oahu, à plus de 300 km au nord-ouest de Hilo.

Il est également prévu qu'il se rende jeudi sur un autre site éloigné de plusieurs milliers de kilomètres de la Grande île: l'atoll de Midway, dans la réserve de Papahanaumokuakea. Le président a annoncé vendredi faire de ce site la plus grande réserve naturelle marine du monde.

Outre la Grande île, qui est la plus vaste de l'archipel, et les îles du comté de Maui, les météorologues recommandent à tous les Hawaïens de surveiller l'évolution de Madeline.

Deux autres ouragans se déchaînent également, mais suscitent peu d'inquiétudes, car ils ne menacent pas les terres.

Également dans le Pacifique, l'ouragan Lester se trouvait à 2060 km à l'est de Hilo, selon le bulletin à 21 h. Passé quelques heures en catégorie 4, il était redescendu à l'échelon inférieur avec des vents jusqu'à 195 km/h et s'est maintenu à ce niveau.

Il se déplace toujours en direction de l'ouest et devrait s'affaiblir dans les prochains jours, ont anticipé les météorologues. Aucune surveillance ou alerte n'est activée sur terre.

De l'autre côté du continent américain, Gaston --premier ouragan majeur de la saison dans l'Atlantique-- est resté en catégorie 2 malgré un léger renforcement à 175 km/h signalé dans le dernier bulletin du NHC à 21 h.

Il se situait alors à 1210 km à l'est des Bermudes et à 2330 km à l'ouest des Açores. Il va poursuivre sur sa trajectoire est-nord est, avec une légère accélération de déplacement dans les prochains jours.

Et une partie de la Floride, dans le sud-est des États-Unis, a été placée mardi soir en vigilance ouragan à cause de ce qui n'est encore que la dépression tropicale 9. Située à 555 km de Key West et 515 km de La Havane, elle devrait se renforcer dans les prochaines heures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer