Prise d'otages au Texas: le suspect aurait été tué

Les policiers se sont faufilés dans le magasin... (PHOTO AP)

Agrandir

Les policiers se sont faufilés dans le magasin et une équipe tactique a abattu le suspect.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
AMARILLO, Texas

Les policiers dépêchés dans un Walmart d'Amarillo, au Texas, en raison d'une fusillade ont apparemment abattu un suspect qui aurait pris en otage au moins une personne, ont annoncé les autorités, mardi.

Dans un bref communiqué, le service de police d'Amarillo a affirmé que les otages à l'intérieur du magasin étaient sains et saufs, et a décrit l'incident comme un «événement violent sur un lieu de travail».

Les policiers ont ouvert le feu sur le suspect, qui est «apparemment mort», ont-ils indiqué sans fournir d'autres détails. Personne d'autre n'a été blessé.

Les autorités se sont rendues sur les lieux mardi, en fin d'avant-midi, alors que des informations circulaient sur une prise d'otage dans le commerce.

Les policiers se sont faufilés dans le magasin et une équipe tactique a abattu le suspect. Les autorités ont précisé «qu'il n'y avait pas de fusillade en cours».

Les autorités ont exhorté les résidants à éviter la zone où se trouve le Walmart.

Le sergent Brent Barbee a écrit dans un courriel que l'homme avait pris «un ou plusieurs otages». Il n'a pas répondu aux autres questions de l'Associated Press.

Le porte-parole de Walmart Brian Nick a diffusé un communiqué pour dire que les employés et les clients étaient sains et saufs. «C'était une situation très difficile et nous sommes reconnaissants de la réaction rapide des forces de l'ordre», a-t-il ajouté.

Une enquête est en cours actuellement à Amarillo, une ville située dans le nord-ouest du Texas.

Certaines rues avoisinantes avaient été fermées par mesure de précaution pendant l'incident, dont une bretelle de l'autoroute Interstate 27. La ville avait publié un communiqué plus tôt dans la journée pour dire que seuls les responsables des services d'urgence étaient autorisés à aller sur les lieux d'un «incident avec un tireur actif».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer