L'ancien secrétaire à la Justice reconnaît l'apport de Snowden

Eric Holder... (ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Eric Holder

ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michael Biesecker
Associated Press
Washington

L'ancien secrétaire à la Justice des États-Unis, Eric Holder, reconnaît que l'ex-consultant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) Edward Snowden a accompli un «service public» en provoquant un débat national sur les programmes de surveillance, mais il l'a appelé à rentrer au pays pour faire face à la justice.

> Réagissez sur le blogue de Richard Hétu

L'ancien entrepreneur de la NSA Edward Snowden avait dévoilé en 2013 les détails du programme de surveillance nationale des États-Unis avant de fuir le pays. Il demeure maintenant en Russie et il fait face à des accusations aux États-Unis qui pourraient lui faire écoper d'une peine de 30 ans de prison.

M. Holder estime que les révélations de M. Snowden ont nui aux intérêts américains et qu'elles ont mis à risque les dispositifs de renseignement du pays.

Mais l'ancien procureur général a souligné que, peu importe la sanction qui lui serait imposée, l'intervention de M. Snowden a pu être «utile» pour avoir suscité un débat sur cette question.

M. Holder a fait ces commentaires lors d'un entretien avec le commentateur politique David Axelrod.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer