Un responsable de l'agence de sécurité dans les transports limogé

Kelly Hoggan... (Photo Reuters)

Agrandir

Kelly Hoggan

Photo Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le chef de la sécurité de l'agence fédérale américaine chargée de la sûreté dans les transports (TSA) a été démis de ses fonctions pour un trop perçu de bonus, a annoncé lundi une commission parlementaire sur fond de files d'attente qui s'allongent dans les aéroports américains.

«Kelly Hoggan a été démis de ses fonctions de chef de la sécurité à la TSA après notre audition du 12 mai qui portait sur la mauvaise gestion à la TSA», a écrit sur son compte Twitter la commission de la Chambre des représentants chargée de superviser les agences gouvernementales (Oversight Committee).

«En dépit de vulnérabilités significatives en matière de sécurité, le chef de la sécurité à la TSA a empoché 90 000 dollars de bonus en 13 mois», dénonçait la commission à la mi-mai.

Ce départ à un poste clé de la TSA, qui dépend du ministère de la Sécurité intérieure, intervient au moment où les temps d'attente pour passer les contrôles de sécurité dans les aéroports américains se sont allongés.

«Évidemment, attendre trois heures pour un vol de deux heures ou d'une heure et demie n'est pas acceptable», avait déclaré le ministre chargé de la Sécurité intérieure Jeh Johnson aux médias le 13 mai.

Le ministre avait alors promis de réduire les files d'attente dans les aéroports grâce à un «plan agressif» et ce en dépit d'une stagnation des effectifs de la TSA.

Ses services avaient évoqué l'embauche d'agents supplémentaires, une utilisation accrue des heures supplémentaires, l'envoi d'équipes canines etc., selon les médias américains.

En juillet 2015, le nouvel administrateur de la TSA Peter Neffenger avait promis que les contrôles dans les aéroports allaient être «durcis». Il s'était dit «profondément perturbé» par les défaillances de ses agents, après un rapport d'inspection selon lequel le taux d'échec dans la détection d'objets dangereux aux points de contrôle de la TSA atteignait 96%.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer