Deuil officiel de trois jours pour Nancy Reagan

Stella Delgado et sa mère Yoko Santos ont... (Photo Jae C. Hong, AP)

Agrandir

Stella Delgado et sa mère Yoko Santos ont tenu à rendre hommage à l'ancienne Première Dame, mercredi, à Simi Valley.

Photo Jae C. Hong, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Rogers
Associated Press
Simi Valley, Californie

Les trois jours de deuil officiel pour l'ancienne première dame des États-Unis Nancy Reagan ont débuté mercredi alors que son cercueil a été conduit par un cortège jusqu'à la bibliothèque présidentielle Ronald Reagan située près de Los Angeles, en Californie.

La procession a débuté à Santa Monica. L'autoroute, habituellement bondée, était déserte pour l'occasion. Après avoir passé sous un immense drapeau américain, le cortège a emprunté l'autoroute Ronald Reagan où des pompiers ont salué l'ancienne première dame.

Des militaires ont porté le cercueil jusqu'à la bibliothèque, située à Simi Valley. La fille de la défunte, Patti Davis, et une vingtaine de membres de la famille et amis proches ont assisté à une courte cérémonie.

Le cercueil - qui restera exposé à la bibliothèque pendant deux jours - est recouvert de roses et de pivoines, les fleurs préférées de Mme Reagan.

Les funérailles de Mme Reagan - qu'elle a elle-même organisées - auront lieu vendredi. Nancy Reagan sera ensuite portée en terre à côté de son mari, l'ancien président américain Ronald Reagan, sur une colline faisant face à l'océan Pacifique.

Juste avant sa mort, Mme Reagan avait planifié les arrangements floraux pour ses funérailles, la musique qui serait jouée par des membres de la Marine et les personnes qui allaient être invitées à la cérémonie privée.

Parmi les dignitaires qui seront présents aux funérailles de vendredi figurent l'ancien président George W. Bush et sa femme, l'ex-première dame Laura Bush. Les anciennes premières dames Rosalynn Carter et Hillary Clinton seront également présentes, tout comme la première dame des États-Unis Michelle Obama.

« Il n'y a aucun doute, la plus importante des demandes de Mme Reagan était qu'elle soit enterrée à côté de son mari, le plus près possible de lui », a laissé savoir John Heubusch, le directeur de la bibliothèque et de la fondation présidentielle Ronald Reagan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer