Un bébé de 1 an tué par une balle perdue près de Los Angeles

La police pense que la fillette n'était pas... (PHOTOMONTAGE L.A. TIMES)

Agrandir

La police pense que la fillette n'était pas visée, suspectant un règlement de compte entre gangs qui a mal tourné, comme il y en a tant dans le sud de la Californie.

PHOTOMONTAGE L.A. TIMES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

La police de Los Angeles s'efforçait mercredi de trouver les tueurs d'une fillette de un an, qui a succombé à une balle en pleine tête alors qu'elle était dans son berceau à Compton, bourgade voisine de la métropole californienne.

Compton est devenue célèbre dans le monde entier grâce au film à succès sorti l'été dernier NWA: Straight Outta Compton, sur l'histoire des rappeurs Dr Dre et Ice Cube, qui en sont originaires.

La police pense que la fillette n'était pas visée, suspectant un règlement de compte entre gangs qui a mal tourné, comme il y en a tant dans le sud de la Californie.

Si la violence endémique des gangs ne fait pas toujours couler beaucoup d'encre aux États-Unis, la presse dans l'ensemble du pays, y compris le Washington Post et Time, s'émouvait mercredi qu'elle fasse des victimes collatérales si jeunes.

Les autorités recherchaient deux suspects, après que des témoins eurent décrit une attaque menée par deux hommes dans une berline sombre, l'un d'entre eux ayant tiré.

Selon la police, la fillette a reçu une balle dans la tête alors qu'elle était allongée dans un lit de bébé dans le garage d'une maison.

Une femme ayant vu la scène a expliqué au Los Angeles Times qu'elle avait entendu plusieurs coups de feu puis une femme crier: «Ils ont tiré sur mon bébé!».

La police - arrivée avant les pompiers - a emmené la petite fille à l'hôpital le plus proche, où son décès a été déclaré.

D'après le Los Angeles Times, Compton a été le théâtre de 475 crimes violents ces six derniers mois, dont huit homicides. Le nombre d'homicides est en baisse sur cinq ans - 15 en 2015 contre 20 en 2010 -, mais les crimes violents ont progressé de 11 % sur un an.

À Los Angeles, deuxième ville américaine après New York, le nombre de crimes violents rebondit depuis quelques mois. Début 2016, les homicides ont augmenté de 9 % sur un an et de 60 % sur deux ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer