Flambée de meurtres par armes à feu à Chicago

Pas moins de 51 meurtres y ont été... (PHOTO AP)

Agrandir

Pas moins de 51 meurtres y ont été commis dans le seul mois de janvier 2016.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Chicago

Chicago a vu une augmentation «inacceptable» du nombre de meurtres et de fusillades imputables à des «désaccords insignifiants» surtout et à des conflits entre gangs, a déploré la police de la ville américaine lundi.

Cette violence urbaine intervient alors que les autorités de Chicago ont été pointées du doigt à plusieurs reprises ces derniers mois pour des bavures dans lesquelles des policiers ont été accusés d'avoir la gâchette un peu trop facile.

Pas moins de 51 meurtres ont été commis dans le seul mois de janvier 2016 dans la troisième plus grande ville américaine, contre seulement 29 un an auparavant.

La ville a aussi vu 292 personnes blessées par balle au cours de 242 fusillades en janvier, près du double par rapport au même mois de l'an dernier.

«La grande majorité des incidents se sont produits à cause de désaccords insignifiants qui ont dégénéré en violences avec arme, des fusillades qui déchirent des familles entières», a indiqué le porte-parole de la police Anthony Guglielmi dans un communiqué.

«Nous allons continuer à travailler sans relâche pour essayer d'enrayer ces violences et restaurer la confiance entre les communautés à travers la ville», a-t-il ajouté.

Au vu de l'augmentation inquiétante du nombre de fusillades, la police a récemment mené des raids pour arrêter 40 «membres de gangs connus». Dix-neuf armes à feu ont été saisies, dont une kalachnikov.

Les autorités ont également fait fermer les commerces susceptibles de «représenter une menace pour la sécurité publique», et 400 agents qui patrouillaient jusque-là à pied se déplacent désormais en voiture pour pouvoir intervenir plus rapidement.

La ville, qui compte 2,7 millions d'habitants, a vu une augmentation de 12% du nombre de fusillades en 2015, pour un total de 2084, selon la police. En tout, 407 personnes ont été tuées par balles l'an dernier, contre par exemple seulement 352 à New York, qui compte 8,5 millions d'habitants.

Malgré tout, les rues de la ville des vents restent plus sûres que dans les années 1990, lors du pic de la consommation de crack, quand plus de 900 personnes avaient été tuées sur une seule année.

Les chiffres tournent autour de 450 à 500 meurtres par an à Chicago depuis 2004.

Les statistiques préliminaires pour le pays dans son ensemble montrent, pour la première moitié de 2015, une augmentation de 6,2% du nombre de meurtres et une hausse de 1,7% du nombre de crimes violents, selon le FBI.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer