L'état des sondages, à trois semaines du lancement des primaires

Bernie Sanders et Hillary Clinton.... (PHOTO LUCY NICHOLSON, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Bernie Sanders et Hillary Clinton.

PHOTO LUCY NICHOLSON, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La démocrate Hillary Clinton est menacée par Bernie Sanders, tandis que chez les républicains le sénateur Ted Cruz a la cote face au milliardaire Donald Trump, selon des sondages parus mardi, à trois semaines du début des primaires présidentielles.

Le cycle des primaires, long de plusieurs mois, commencera le 1er février dans le petit État de l'Iowa.

L'État ne distribue qu'environ 1% des délégués pour les conventions d'investiture de juillet. Mathématiquement, une défaite dans l'Iowa pourra facilement être effacée par des victoires dans les primaires suivantes.

Mais c'est aussi la première fois, après des mois de sondages virtuels, que des électeurs exprimeront concrètement leur soutien pour tel ou tel candidat.

Le vote mettra en lumière d'éventuels décalages, notamment pour le candidat Trump, qui ne s'est jamais présenté à une élection auparavant.

Au niveau national, le milliardaire est à 34% des intentions de vote, suivi des sénateurs Ted Cruz (20%) et Marco Rubio (11%), et du docteur Ben Carson (9,5%), selon la moyenne calculée par RealClearPolitics.

Les choses se compliquent dans l'Iowa. Donald Trump et Ted Cruz y sont au coude-à-coude. Des enquêtes ont placé l'un devant l'autre et inversement, mais l'écart est repassé dans la marge d'erreur.

Ainsi le sondage PPP, publié mardi, place Trump à 28% et Cruz à 26%, avec 4,3 points de marge d'erreur. Mais les deux leaders sont inversés chez l'institut Quinnipiac (Trump 31%, Cruz 29%).

L'enseignement principal du sondage PPP est que les réserves de voix de Donald Trump semblent faibles. Dans l'Iowa, les partisans des 10 autres candidats préfèrent majoritairement Ted Cruz à Donald Trump comme «second choix».

Chez les démocrates, le sénateur Bernie Sanders a affirmé lundi que la candidature de sa rivale «avait des problèmes», encouragé par des bons sondages dans les deux États qui ouvriront le bal, l'Iowa et le New Hampshire.

Dans l'Iowa, la cote de Bernie Sanders a bondi face à Hillary Clinton, selon une nouvelle enquête Quinnipiac (49 contre 44%, 4,4 points de marge d'erreur). C'est la première fois depuis septembre qu'un sondage place le socialiste en tête.

Dans le New Hampshire, Bernie Sanders a longtemps mené, une avance confirmée par l'institut Monmouth (53 contre 39%, 4,8 de marge d'erreur).

Hillary Clinton reste en tête des intentions de vote sur tout le pays, signe que les deux premières épreuves, début février, ne pourraient être qu'un moment difficile à passer, mauvais rappel de 2008, quand Barack Obama l'avait battue en Iowa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer