Trump attaqué sur sa politique anti-immigration clandestine

Donald Trump répète à l'envi qu'il entend ériger... (PHOTO DARREN HAUCK, REUTERS)

Agrandir

Donald Trump répète à l'envi qu'il entend ériger un mur à la frontière entre le Mexique et les États-Unis et a proposé de revenir sur le droit du sol, pierre angulaire du droit américain.

PHOTO DARREN HAUCK, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MILWAUKEE

Le milliardaire Donald Trump a vigoureusement défendu mardi soir lors du quatrième débat télévisé entre candidats républicains à la Maison-Blanche sa proposition d'ériger un mur pour lutter contre l'immigration clandestine, pour être aussitôt raillé par ses adversaires.

Donald Trump lors du débat télévisé à Milwaukee,... (PHOTO JOSHUA LOTT, AFP) - image 1.0

Agrandir

Donald Trump lors du débat télévisé à Milwaukee, dans le Wisconsin.

PHOTO JOSHUA LOTT, AFP

«On a besoin de frontières. Nous aurons un mur. Ça marchera. Tout ce que vous avez à faire c'est de demander à Israël. Le mur, ça marche, croyez-moi», a déclaré Donald Trump lors du débat télévisé à Milwaukee, dans le Wisconsin, en préconisant aussi de renvoyer les immigrés entrés illégalement sur le territoire.

Pour leur part, les candidats Jeb Bush, Marco Rubio et John Kasich l'ont aussitôt pris à partie estimant une telle initiative «irréalisable».

«Douze millions d'illégaux, les renvoyer, 500 000 par mois, c'est tout simplement impossible. Et cela ne respecterait pas nos valeurs», a déclaré Jeb Bush. «Cela déchirerait nos communautés».

La question de l'immigration est l'un des sujets phares de la campagne présidentielle depuis que le président Barack Obama a choisi d'agir par décrets sans attendre le vote d'une hypothétique loi pour offrir à quelque cinq millions d'immigrants en situation irrégulière une perspective de régularisation.

Cette décision a été contestée en justice et lundi une cour d'appel fédérale a confirmé une précédente décision de justice bloquant l'initiative présidentielle. L'affaire pourrait atterrir devant la Cour suprême.

Le sujet divise les républicains : Donald Trump répète à l'envi qu'il entend ériger un mur à la frontière entre le Mexique et les États-Unis et a proposé de revenir sur le droit du sol, pierre angulaire du droit américain. Jeb Bush, l'un de ses grands rivaux, juge de son côté nécessaire d'offrir un espoir de régularisation aux sans-papiers présents dans le pays.

Le débat en cinq citations

«Je n'ai jamais rencontré Vladimir Poutine. Mais j'en sais assez sur lui pour savoir que c'est un gangster. C'est une personnalité du crime organisé qui dirige le pays, (...) renforce rapidement son armée en dépit du fait que l'économie (russe) est un désastre.»

Marco Rubio,
sénateur de Floride

«Il y a plus de mots dans le code des impôts que dans la bible. Et aucun d'entre eux n'est aussi bon.»

Ted Cruz,
sénateur du Texas

«Je veux un État vraiment, vraiment petit, si petit qu'on peut à peine le voir.»

Rand Paul,
sénateur du Kentucky

«Augmenter le salaire minimum aux États-Unis, «c'est tout simplement pas possible. Non, je n'augmenterai pas le salaire minimum.»

Donald Trump,
magnat de l'immobilier

«Renvoyer des États-Unis 11 millions d'immigrés clandestins est «un argument idiot. Ce n'est pas un argument d'adulte. Ça n'a pas de sens»

John Kasich,
gouverneur de l'Ohio
Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer