Un policier tué d'une balle dans la tête à New York

Il s'agit du quatrième policier tué pendant son... (PHOTO MICHAEL BALSAMO, AP)

Agrandir

Il s'agit du quatrième policier tué pendant son service au cours des onze derniers mois, a précisé le chef de la police William Bratton lors d'une conférence de presse.

PHOTO MICHAEL BALSAMO, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Un policier new-yorkais a été tué d'une balle en pleine tête dans la nuit de mardi à mercredi dans le quartier de Harlem, par un «criminel endurci» recherché depuis des semaines, ont indiqué mercredi les autorités.

Randolph Holder... (PHOTO NYPD/AP) - image 1.0

Agrandir

Randolph Holder

PHOTO NYPD/AP

C'est le quatrième policier tué dans l'exercice de ses fonctions au cours des 11 derniers mois, a précisé le chef de la police Bill Bratton lors d'une conférence de presse.

Le policier tué, Randolph Holder, 33 ans, était originaire du Guyana en Amérique du Sud. Il travaillait dans la police de New York depuis cinq ans. Son père et son grand-père étaient également policiers au Guyana, a précisé M. Bratton.

Le suspect, identifié comme Tyrone Howard, 30 ans, a été interpellé.

Cet homme avait déjà été arrêté l'an dernier, lors d'un coup de filet contre 19 membres d'un réseau de drogue, a précisé le commissaire Bratton.

Il avait été libéré, et réorienté vers un programme visant à éviter la prison à certaines personnes poursuivies pour faits de drogue. Il avait cessé de suivre ce programme en mai et était recherché pour un incident armé survenu le mois dernier.

«S'il y avait un seul candidat à ne pas réorienter, c'était ce type», a regretté le chef de la police.

Le policier tué s'était rendu sur place suite à une demande de renforts, après un échange de coups de feu dans un quartier HLM.

Le suspect, apparemment impliqué dans ces coups de feu, s'était enfui à pied, avant de réclamer à un cycliste son vélo sous la menace d'une arme pour partir plus vite.

Le policier, en civil, qui l'avait repéré, a été tué sans pouvoir réagir, selon le chef de la police. Un collègue a alors riposté, blessant l'auteur des coups de feu à la jambe.

M. Bratton a rendu hommage au policier décédé, soulignant qu'après avoir «reçu un appel, il avait couru vers le danger».

Avant lui, deux policiers Wenjian Liu, 32 ans, et Rafael Ramos, 40 ans, avaient déjà été tués par balle le 20 décembre 2014 alors qu'ils étaient assis dans leur voiture à Brooklyn. Leur meurtrier, qui semblait vouloir venger ainsi la mort de deux noirs tués par la police aux États-Unis, s'était ensuite suicidé.

En mai dernier, un autre policier de 25 ans, Brian Moore, avait été tué par balle dans sa voiture dans le quartier du Queens en essayant d'interpeller un suspect. Son meurtrier présumé a été arrêté et inculpé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer