Obama pas un «vrai président noir»: Murdoch s'excuse

Rupert Murdoch... (Photo Omar Vega/Invision, AP)

Agrandir

Rupert Murdoch

Photo Omar Vega/Invision, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le magnat de la presse Rupert Murdoch a dû s'excuser jeudi, après avoir suggéré que Barack Obama n'était pas un «vrai président noir», ce qui lui a valu de vives protestations sur Twitter.

«Ben et Candy Carson, formidables. À quand un vrai président noir qui puisse s'occuper vraiment des divisions raciales?», avait tweeté mercredi soir l'actionnaire majoritaire de News Corporation, après avoir entendu le candidat noir républicain à la présidence, Ben Carson, sur la chaîne de télévision Fox News.

La réaction n'a pas traîné sur Twitter. M. Murdoch, 84 ans, s'est fait accuser d'être raciste, certains internautes jugeant aussi qu'il n'avait aucune légitimité pour discuter de la question noire américaine.

Dans un premier temps, Murdoch ne s'est pas avoué vaincu. «Lisez New York magazine sur la déception des minorités avec POTUS», a-t-il tweeté cinq minutes après son premier tweet. POTUS est l'acronyme de «President of the United States».

Mais le magnat australo-américain, dont le groupe de presse possède notamment le réseau de télévision Fox, a finalement tourné casaque et présenté ses excuses.

«Mes excuses. Je ne voulais offenser personne. Personnellement, je trouve les deux hommes charmants», a-t-il précisé dans un nouveau tweet jeudi, à propos de Barack Obama et Ben Carson, pourtant à l'opposé en matière politique.

Ben Carson, 64 ans est un neurochirurgien, chrétien conservateur à la retraite, seul candidat noir à la présidence. Il s'était notamment fait remarquer le mois dernier en rejetant l'idée d'un président musulman aux États-Unis.

«Je connais Rupert Murdoch, il n'est pas raciste», a-t-il commenté. «Il exprime juste son opinion», a-t-il ajouté sur CNN. «Je pense qu'il faisait référence au fait qu'il y a un président noir, que la communauté noire était enthousiaste, mais que la politique n'a pas aidé la communauté noire à s'élever, ne lui pas été profitable».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer