Trump recule dans les sondages chez les républicains

Deux Américains se photographient devant l'autobus de campagne... (PHOTO MICHAEL MATHES, AFP)

Agrandir

Deux Américains se photographient devant l'autobus de campagne du milliardaire Donald Trump, l'un de prétendants à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine

PHOTO MICHAEL MATHES, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le milliardaire Donald Trump a perdu de son avance sur les autres prétendants à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine, confronté désormais à la menace de l'ancienne PDG de Hewlett Packard Carly Fiorina, selon un nouveau sondage dimanche.

Selon ce sondage CNN/ORC, Trump est toujours en tête des prétendants républicains, avec 24% des électeurs républicains soutenant sa candidature, mais il recule de 8% par rapport au précédent sondage de même type en septembre.

Et le sondage consacre l'ascension de Carly Fiorina qui se trouve à 15%, juste devant Ben Carson, le neurochirurgien qui, jusqu'à présent, occupait la deuxième position. Elle était créditée de seulement 3% des intentions de vote lors du précédent sondage de CNN.

«Le seul sondage qui compte c'est le plus grand. Vous savez lequel c'est. C'est le scrutin», a réagi Trump dans un entretien téléphonique à CNN.

Carly Fiorina a parfaitement réussi le deuxième débat télévisé des candidats républicains mercredi, remettant à sa place Donald Trump qui s'était moqué de son physique quelques jours avant.

«Toutes les femmes dans ce pays ont clairement entendu ce qu'a dit M. Trump», avait lancé sur un ton glacial Carly Fiorina.

Le sénateur de Floride Marco Rubio a aussi progressé chez les électeurs républicains, gagnant 8 points à 11%, selon le sondage.

Mais Marco Rubio a mis en garde contre toute surinterprétation des enquêtes d'opinion à ce stade de la compétition.

«Ces sondages ne veulent pas vraiment dire quoi que ce soit pour l'instant... Ils déterminent qui est sous les feux de la rampe. Ils ne vont pas trancher l'élection», a-t-il dit sur ABC.

Le sondage a été réalisé par téléphone sur 444 électeurs républicains du 17 au 19 septembre. La marge d'erreur est de plus ou moins 4,5%.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer