La grande figure noire des droits civiques Julian Bond est décédée

Julian Bond en 2006... (PHOTO MARY ANN CHASTAIN, ARCHIVES AP)

Agrandir

Julian Bond en 2006

PHOTO MARY ANN CHASTAIN, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Julian Bond, l'une des grandes figures de la lutte des Noirs américains pour l'obtention de l'égalité des droits civiques, est décédé samedi, à l'âge de 75 ans, a indiqué dimanche une organisation de lutte contre le racisme.

Julian Bond est décédé après une brève maladie à Fort Walton Beach, en Floride, a précisé le Southern Poverty Law Center, dans son communiqué.

«Le pays a perdu l'une de ses voix les plus passionnées et les plus éloquentes pour la cause de la Justice», souligne l'organisation, que Julian Bond a présidée de 1971 à 1979 et dont il est l'un des fondateurs.

«Il a défendu non seulement les Afro-américains, mais tous les groupes, et toute personne soumise à l'oppression et à la discrimination», a souligné le centre.

Julian Bond a aussi été l'un des cofondateurs du Student Nonviolent Coordinating Committee (SNCC), l'un des plus importants mouvements de lutte pour que les Noirs américains puissent obtenir les mêmes droits civiques que les Blancs.

Fondé en 1960, le SNCC a notamment permis d'organiser des manifestations dans les États du sud des États-Unis, où la ségrégation était encore totale.

Le SNCC a notamment encouragé, entraîné et soutenu des étudiants noirs à s'opposer ouvertement à la ségrégation en occupant des espaces publics réservés aux Blancs, souvent au prix de brimades, insultes et de violences physiques, parfois le lynchage et la mort.

Julian Bond en a été le directeur de communication de 1961 à 1966 et il a activement participé aux campagnes sur le terrain, en Georgie, dans le Mississippi ou encore en Alabama et dans l'Arkansas.

Membre de la Chambre des représentants, professeur d'université, Julian Bond a longtemps présidé la plus importante association de défense des droits des Afro-américains, la NCAAP.

Julian Bond était marié et père de cinq enfants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer