Obama en vacances à Martha's Vineyard avant le débat sur l'Iran

Barack et Michelle Obama lors de leur arrivée... (Photo Susan Walsh, AP)

Agrandir

Barack et Michelle Obama lors de leur arrivée à Martha's Vineyard, dans le Massachusetts.

Photo Susan Walsh, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Darlene Superville
Agence France-Presse
CHILMARK, Massachusetts

Le président américain Barack Obama est officiellement en vacances pour 17 jours avant un mois de septembre qui s'annonce mouvementé alors que les membres du Congrès s'empareront de l'épineux dossier du nucléaire iranien.

M. Obama a atterri sur l'île de Martha's Vineyard, au Massachusetts, en compagnie de sa femme Michelle et de sa fille Sasha. La famille s'est rendue à sa résidence de vacances située dans la ville cossue de Chilmark.

Le porte-parole de la Maison-Blanche Josh Earnest a expliqué que le président avait pu se permettre de partir un jour plus tôt pour commencer ses vacances «à la première heure samedi».

M. Obama semblait heureux de prendre une pause de ses fonctions, vendredi, alors qu'il signait une dernière loi sur l'environnement. Il a blagué avec les journalistes, leur disant qu'il «savait qu'ils s'ennuieraient de lui».

Le président devrait rester discret pendant ses vacances et il compte rester loin de l'écran radar des médias, selon ses conseillers.

M. Obama s'est déplacé avec un certain nombre de collaborateurs, dont sa conseillère à la sécurité nationale Susan Rice et sa conseillère principale Valerie Jarrett, qui le tiendront au courant des dernières nouvelles.

Le président pourrait croiser une vacancière célèbre: la candidate à l'investiture démocrate Hillary Clinton est aussi sur l'île. Les deux politiciens prévoient tous les deux se rendre à la fête d'anniversaire d'Ann Jordan, la femme du stratège démocrate Vernon Jordan.

M. Obama et ses proches espèrent que ces vacances seront plus paisibles que l'année dernière. À pareille date, il y a un an, les États-Unis avaient lancé leur offensive aérienne contre le groupe armé État islamique et M. Obama avait dû intervenir plusieurs fois pour discuter des développements sur le terrain, en Irak.

Il s'était également prononcé sur les soulèvements à Ferguson, au Missouri, survenus après qu'un jeune Afro-Américain eut été abattu par un policier blanc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer