New York: nouvelle arrestation d'un sympathisant présumé de l'EI

C'est la quatrième arrestation de sympathisants présumés de... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

C'est la quatrième arrestation de sympathisants présumés de l'EI depuis samedi à New York ou ses environs.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
NEW YORK

Un homme de 21 ans a été arrêté chez lui près de New York et a brièvement comparu jeudi, accusé d'avoir voulu rejoindre le groupe djihadiste État islamique, ont annoncé les autorités judiciaires.

C'est la quatrième arrestation de sympathisants présumés de l'EI depuis samedi à New York ou ses environs.

Samuel Rahamin Topaz, 21 ans, a été arrêté mercredi chez lui à Fort Lee, accusé de complot visant à soutenir le groupe EI. Il risque jusqu'à 15 ans de prison.

Selon les autorités, il avait discuté avec trois complices d'un projet pour rejoindre le groupe ultra-radical en Syrie, et économisait dans ce but. L'un de ses complices, de nationalité américaine et jordanienne et âgé de 20 ans, simplement identifié comme CC-1, avait quitté New York le 5 mai pour Amman avec l'intention annoncée de rejoindre l'EI, selon les enquêteurs.

Un autre complice, habitant dans le Queens, un des arrondissements de New York, a été arrêté le 13 juin.

Il a été identifié par les autorités new-yorkaises comme Munther Omar Saleh, un étudiant en aéronautique de 20 ans se disant membre à part entière de l'EI. Le procureur de Brooklyn avait précisé mercredi que M. Saleh avait recherché comment faire une bombe avec une cocotte-minute sur internet, et regardé en ligne les monuments et endroits touristiques de New York, cherchant des cibles potentielles pour une attaque terroriste.

Avec un complice, il avait aussi tenté avant son arrestation d'attaquer au couteau un policier qui les suivait en voiture. Il avait été arrêté samedi dernier à 4H00 du matin, selon la même source.

Les autorités l'ont décrit comme très virulent sur Twitter, où il s'était notamment inquiété «qu'AQ (Al Qaïda) devienne trop modéré». En janvier et février dernier, il s'était aussi félicité de l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo à Paris, de la mort d'un pilote jordanien brûlé vif par l'EI et de la décapitation d'un journaliste japonais toujours par l'EI.

Les deux autres sympathisants de l'État islamique arrêtés depuis samedi sont un Américain de 21 ans, Fareed Mumuni, arrêté mercredi après avoir tenté de poignarder un agent du FBI qui perquisitionnait chez lui à Staten Island, et un autre, non identifié, arrêté en même temps que M. Saleh.

Des responsables américains avaient estimé en février à 150 le nombre d'Américains partis en Syrie pour essayer de rejoindre l'EI.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer