Une tempête tropicale hâtive pourrait toucher la Caroline du Nord et du Sud

La tempête se déplaçait à sept kilomètres à... (Photo Matt Born/The Star-News, AP)

Agrandir

La tempête se déplaçait à sept kilomètres à l'heure, sur une trajectoire qui pourrait l'emmener «très près» des côtes des Caroline dimanche matin, selon le centre national des ouragans.

Photo Matt Born/The Star-News, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
MIAMI

Les adeptes de la plage étaient avisés de se tenir à l'écart et les services d'urgence surveillaient de près la situation, alors que la tempête tropicale Ana s'approchait de la Caroline du Nord et du Sud, samedi, dans de premiers bouleversements à l'approche du début officiel de la saison des ouragans dans l'Atlantique.

Ana se trouvait à environ 105 kilomètres au sud-est de Myrtle Beach, en Caroline du Sud, en fin d'après-midi, selon le Centre national des ouragans à Miami. La tempête a entraîné des vents soutenus de 95 kilomètres par heure, avant de ralentir la cadence, se déplaçant vers le nord-ouest. Elle devrait se trouver «très près» des côtes de la Caroline du Nord et du Sud dimanche matin.

Quelques semaines avant le début de la saison des ouragans dans l'Atlantique, le système Ana s'est transformé en tempête tropicale, tôt samedi, et menaçait d'entraîner de dangereuses vagues déferlantes et des pluies diluviennes sur la côte.

D'après un spécialiste des ouragans, Stacy Stewart, des vagues déferlantes et des marées de courant sont les plus grandes menaces que poserait Ana, mais des inondations isolées dans certaines parties de la côte pourraient aussi survenir. Il recommande aux nageurs et aux surfeurs de ne pas aller dans l'eau et à ceux qui regardent le spectacle d'être vigilants.

Bien que la saison des ouragans débute officiellement le 1er juin, des tempêtes surprises surviennent de temps à autre.

Une situation semblable est arrivée en 2012, lorsque les tempêtes Alberto et Beryl ont surpris les spécialistes au mois de mai. Deux tempêtes hâtives sont étonnantes, une seule est plus habituelle.

Ana est toutefois la tempête tropicale ou subtropicale la plus hâtive à se former dans l'Atlantique depuis 2003.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer