Rupert Murdoch critiqué après un tweet islamophobe

Rupert Murdoch.... (PHOTO RICK WILKING, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Rupert Murdoch.

PHOTO RICK WILKING, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

Le magnat des médias Rupert Murdoch a tenté mercredi d'éteindre le feu des critiques après des commentaires hostiles à l'égard des musulmans faits sur Twitter dans la foulée les attentats jihadistes de Paris qui ont fait 17 morts.

Le 9 janvier, M. Murdoch, patron de News Corp et 21st Century Fox, avait écrit sur son compte Twitter: «La plupart des musulmans sont peut-être pacifiques, mais jusqu'à ce qu'ils admettent qu'il y a un cancer djihadiste et qu'ils le détruisent, ils doivent être tenus pour responsables».

Le magnat, âgé de 83 ans, a alors déclenché une levée de boucliers. Sur Twitter, le hashtag RupertsFault («La faute de Rupert») a fait florès.

J.K. Rowling, la créatrice de Harry Potter, s'est lancée dans l'arène en envoyant: «Je suis née chrétienne. Si cela me rend responsable de Rupert Murdoch, je m'auto-excommunierais».

Pour tenter de calmer les critiques, M. Murdoch a alors écrit mercredi: «je ne voulais certainement pas dire que tous les musulmans sont responsables des attaques de Paris. Mais la communauté musulmane doit débattre et s'attaquer à l'extrémisme».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer