Le FBI recommande des poursuites contre l'ex-chef de la CIA Petraeus

L'ancien chef de la CIA, David Petraeus, avait assuré... (Photo: Archives AP)

Agrandir

L'ancien chef de la CIA, David Petraeus, avait assuré que les documents découverts sur l'ordinateur de sa maîtresse ne portaient pas préjudice à la sécurité nationale.

Photo: Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le FBI et le parquet fédéral des États-Unis ont recommandé d'engager des poursuites contre l'ancien patron de la CIA David Petraeus pour avoir transmis des documents confidentiels à sa maîtresse, a rapporté vendredi le New York Times.

L'enquête du FBI, qui dure depuis plus de deux ans, portait sur des documents classifiés retrouvés sur l'ordinateur de Paula Broadwell, la biographe du général quatre étoiles à la retraite, considéré comme l'un des plus brillants esprits militaires de sa génération.

Ce dernier avait démissionné de la CIA en novembre 2012 après avoir reconnu entretenir une relation extra-conjugale depuis 2011 avec Mme Broadwell.

Interrogé par l'AFP, Marc Raimondi, porte-parole du ministère de la Justice, s'est refusé à tout commentaire.

L'ancien chef de la prestigieuse agence centrale du renseignement avait assuré que les documents découverts sur l'ordinateur de Paula Broadwell ne portaient pas préjudice à la sécurité nationale.

Mais le FBI et les procureurs fédéraux chargés de l'enquête ont conclu que le général Petraeus devait être poursuivi, selon des sources du New York Times.

En tout état de cause, c'est le ministre de la Justice Eric Holder qui devra décider d'une éventuelle inculpation de l'un des responsables américains les plus décorés et reconnus de sa génération, qui a fait depuis son mea culpa.

Le scandale sexuel Petraeus avait éclaté trois jours après la réélection de Barack Obama, qui avait affirmé plus tard que l'affaire n'avait a priori pas eu de conséquences sur la sécurité nationale des États-Unis.

Tout avait débuté à l'été 2012, quand le FBI a ouvert une enquête sur six courriers électroniques anonymes de menace envoyés à Jill Kelley, 37 ans, une amie du général Petraeus et de sa famille.

Au cours de son enquête, le FBI a identifié Paula Broadwell comme l'auteur des courriels de menace. Sur la messagerie de la biographe du général, les agents fédéraux avaient trouvé la trace de conversations intimes avec David Petraeus puis des documents classifiés.

La liaison entre la mère de famille de 40 ans et le général avait débuté en novembre 2011, deux mois après la prise de fonction de David Petraeus à la CIA, et pris fin en juillet, selon le New York Times.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer