Hawaï: la lave embrase une première maison

Le président Barack Obama a signé une déclaration... (Photo AP)

Agrandir

Le président Barack Obama a signé une déclaration de catastrophe naturelle majeure le 3 novembre permettant le déblocage de fonds pour financer des mesures de protection d'urgence.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

La coulée de lave d'un volcan en éruption sur l'île de Hawaï, la plus grande de l'archipel du même nom, a embrasé lundi une première habitation située sur son parcours, selon les autorités.

La lave surgie du volcan Kilauea, qui brûle tout sur son passage, avait atteint la maison dimanche et, «à environ 11h55 ce matin, la structure résidentielle (...) a pris feu avec l'avancée de la coulée», ont expliqué les services d'urgence du comté de Hawaï, lors de leur bilan quotidien lundi.

Mais il y a un peu de répit car la coulée principale s'est semble-t-il arrêtée à environ 150 mètres d'une route principale menant à la ville de Pahoa, à l'extrémité est de l'île.

Le maire du comté de Hawaï, Billy Kenoi, avait déclaré l'état d'urgence en septembre après que la lave fut parvenue à moins de 1,6 kilomètre d'une zone résidentielle, Ka'ohe Homesteads.

Le président Barack Obama a signé une déclaration de catastrophe naturelle majeure le 3 novembre permettant le déblocage de fonds pour financer des mesures de protection d'urgence.

Le bureau du gouverneur de Hawaï, Neil Abercrombie, avait fait savoir mi-octobre que les mesures nécessaires comprenaient le fait de fournir des routes alternatives et de loger environ 900 enfants qui seront déplacés.

L'île de Hawaï, souvent appelée Grande Ile, est la plus grande des huit principales îles qui forment cet Etat américain du Pacifique, un archipel de 137 îles au total.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer