Sécurité accrue dans les immeubles gouvernementaux

Les États-Unis ont annoncé mardi le renforcement des mesures de sécurité autour... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Washington

Les États-Unis ont annoncé mardi le renforcement des mesures de sécurité autour de bâtiments du gouvernement fédéral en raison de menaces d'attentats, une semaine après les attaques qui ont coûté la vie à deux soldats au Canada voisin et l'agression de policiers à New York.

Le ministre de la Sécurité intérieure Jeh Johnson a pris cette décision pour des raisons qu'il a qualifiées d'«évidentes», après «les appels répétés d'organisations terroristes à attaquer» les États-Unis.

Il a indiqué dans un communiqué que ces mesures, qui ne seront pas précisées et seront sans cesse réévaluées pour des raisons de sécurité, seront prises dans divers immeubles gouvernementaux à Washington et dans d'autres villes américaines importantes.

«Etant donné les événements dans le monde, la prudence nous dicte une vigilance renforcée dans la protection des installations gouvernementales et de nos personnels», a ajouté le ministre.

Le FPS, l'Agence fédérale chargée de mettre en oeuvre ces mesures, est responsable de 9.500 bâtiments du gouvernement par lesquels transitent 1,4 million de personnes chaque jour.

La semaine dernière, un homme armé d'une hachette a attaqué en plein après-midi, sans prononcer un mot, un groupe de quatre jeunes policiers débutants en patrouille dans une rue de l'arrondissement du Queens à New York. Il en avait blessé deux, dont l'un grièvement à la tête, avant d'être tué par balles, sept secondes après le début de son attaque, par les deux autres policiers.

Toujours la semaine dernière, le Canada a été plongé dans l'horreur d'attaques ciblées sur des militaires quand, au même moment, des avions de chasse s'envolaient pour rejoindre la coalition internationale et bombarder les positions du groupe État islamique (EI) au nord de l'Irak.

Le caporal Nathan Cirillo a été tué mercredi dernier sous les balles d'un tueur à Ottawa, avant d'être abattu moins de 5 minutes plus tard par la police. L'adjudant Patrice Vincent a été écrasé à Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) par la voiture de Martin Rouleau-Couture, un aspirant djihadiste, abattu aussi quelques minutes plus tard par les forces de l'ordre.

Le Canada est membre de la coalition internationale contre l'EI, qui a enrôlé des milliers de volontaires au djihad qui rejoignent ses rangs en Syrie et en Irak.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer