Maison-Blanche: un nouvel intrus inculpé

Dominic Adesanya, 23 ans, a été interpellé après... (PHOTO JIM WATSON, AFP)

Agrandir

Dominic Adesanya, 23 ans, a été interpellé après avoir escaladé la grille nord de la Maison-Blanche, sans cependant atteindre le bâtiment où vivent le président Barack Obama et sa famille, comme cela fut le cas il y a un mois lors d'un autre incident.

PHOTO JIM WATSON, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

L'homme interpellé mercredi après avoir grimpé par-dessus la grille donnant sur la pelouse de la Maison-Blanche a été inculpé pour intrusion illégale dans un édifice protégé et agressions sur des chiens du service secret.

Dominic Adesanya, 23 ans, a été interpellé après avoir escaladé la grille nord de la Maison-Blanche, sans cependant atteindre le bâtiment où vivent le président Barack Obama et sa famille, comme cela fut le cas il y a un mois lors d'un autre incident du même genre.

Brièvement hospitalisé, l'homme, qui n'était pas armé au moment de son arrestation, a été ensuite placé en détention provisoire. Il doit comparaître lundi devant la justice.

Selon son père, il souffre de problèmes psychologiques. Victor Adesanya a expliqué à des médias américains que, depuis un an, son fils était convaincu qu'il était espionné et que des caméras avaient été placées dans la maison familiale. Il voulait en parler au président Barack Obama.

Décrivant un «bon fils», il s'est déclaré convaincu que ce dernier n'avait pas l'intention de faire de mal au président.

Dans une vidéo diffusée sur les télévisions américaines, on voit l'homme donner des coups de pieds à des chiens qui se jettent sur lui avant d'être appréhendé par les agents du service secret américain.

Les deux chiens, «Hurricane» et «Jordan», selon les précisions données par le service secret, ont été légèrement blessés au cours de l'affrontement et ont été transportés chez un vétérinaire qui a estimé qu'ils étaient en état de poursuivre leur mission.

«L'incident d'hier démontre le professionnalisme du service secret», a souligné Josh Eearnest, porte-parole de la Maison-Blanche, qui a par ailleurs salué le rôle central joué par les chiens.

Les services secrets ont publié un peu plus tard sur Twitter la photo des deux chiens, des Bergers belges malinois âgés de 5 et 6 ans.

Il y a un mois, un incident similaire avait eu lieu, mais la réaction du service secret n'avait pas été aussi rapide.

Dans la soirée du 19 septembre, Omar Gonzalez, ancien militaire de 42 ans muni d'un couteau pliable dans sa poche, avait grimpé par-dessus la même grille puis parcouru plus de 60 mètres sur la pelouse avant de réussir à entrer par la porte principale au rez-de-chaussée du bâtiment. Il avait traversé plusieurs salles avant d'être finalement arrêté.

Le président et sa famille venaient de quitter la Maison-Blanche, mais une polémique avait éclaté sur les failles des procédures de protection du président américain, provoquant l'ouverture d'une enquête et la démission de la directrice du service secret.

Placé en détention depuis son arrestation, Omar Gonzalez est notamment poursuivi pour intrusion illégale dans un édifice protégé, port d'une arme dangereuse et possession illégale de munitions.

Une juge fédérale a ordonné mardi une expertise psychiatrique après qu'une première évaluation eut conclu à son irresponsabilité pénale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer