Frappée par un policier, une sans-abri reçoit 1,5 million $

À l'époque de l'altercation, la police avait déclaré... (Photo archives AP)

Agrandir

À l'époque de l'altercation, la police avait déclaré que l'officier tentait de maîtriser la quinquagénaire alors qu'elle marchait sur l'autoroute et refusait d'obtempérer. Mais selon des témoins cités dans la plainte, Marlene Pinnock n'avait «rien fait d'agressif».

Photo archives AP

Agence France-Presse
LOS ANGELES

La police de Los Angeles a conclu un accord amiable portant sur le versement de 1,5 million de dollars à une femme noire qui avait été frappée par l'un de ses agents alors qu'un passant filmait la scène, a indiqué son avocate jeudi.

L'officier de police qui avait roué de coups en juillet Marlene Pinnock, une sans-abri âgée de 51 ans, a démissionné, a indiqué la police des autoroutes.

L'incident, survenu parmi une série d'autres mettant en cause le traitement des minorités par la police de Los Angeles (LAPD), avait scandalisé la communauté afro-américaine.

«J'avais promis à Mme Pinnock qu'elle aurait de quoi vivre pour le restant de ses jours et que l'officier allait perdre son travail», a tweeté jeudi son avocate Caree Harper.

Dans une vidéo filmée par un automobiliste avec son téléphone portable, un policier blanc, Daniel Andrew, est vu en train de frapper de façon répétée Mme Pinnock à la tête alors qu'il est assis à califourchon sur elle, sur le bas-côté d'une autoroute de Los Angeles.

Le commissaire de la police des autoroutes de Californie, Joe Farrow, a estimé que la somme versée «permettrait d'organiser des soins de long terme pour Mme Pinnock».

«Quand cet incident a eu lieu, j'ai promis de l'étudier et de trouver une résolution rapide. Nous avons travaillé de façon constructive pour parvenir à cet accord qui est satisfaisant pour toutes les parties prenantes», a-t-il ajouté.

À l'époque de l'altercation, la police avait déclaré que l'officier tentait de maîtriser la quinquagénaire alors qu'elle marchait sur l'autoroute et refusait d'obtempérer. Mais selon des témoins cités dans la plainte, Marlene Pinnock n'avait «rien fait d'agressif».




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer