É.-U. et Maroc renforcent leur coopération dans la lutte antiterroriste

Le roi du Maroc Mohammed VI ne s'est... (Photo Jason Reed, Archives Reuters)

Agrandir

Le roi du Maroc Mohammed VI ne s'est pas rendu au sommet États-Unis/Afrique organisé à Washington, mais il avait été reçu par le président Barack Obama à la Maison-Blanche en novembre (sur la photo).

Photo Jason Reed, Archives Reuters

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les États-Unis et le Maroc vont renforcer leur coopération en matière de «lutte contre le terrorisme» et de formation d'experts spécialisés dans l'antiterrorisme, a annoncé le département d'État jeudi.

Selon l'accord-cadre signé à l'issue du sommet États-Unis/Afrique, Washington et Rabat s'engagent à renforcer leur coopération en matière de «gestion de crises, de sécurité des frontières, d'enquêtes sur le terrorisme», explique la diplomatie américaine dans un communiqué.

En outre, les deux pays vont «identifier et former des experts marocains, former des forces de sécurité civiles et antiterroristes dans des pays partenaires du Maghreb et du Sahel et évaluer l'efficacité de ces formations».

Le roi du Maroc Mohammed VI ne s'est pas rendu au sommet organisé dans la capitale américaine, mais il avait été reçu par le président Barack Obama à la Maison-Blanche en novembre.

À cette occasion, les deux dirigeants avaient évoqué l'«extrémisme violent» et Washington s'était engagé à poursuivre sa coopération avec Rabat pour «contrer cette menace».

Le Maroc fait partie depuis 2004 des «alliés majeurs non-OTAN» des États-Unis, un statut privilégié qui permet notamment la levée de restrictions sur des ventes d'armements.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer