É.-U.: 190M$ pour les victimes d'un gynécologue pervers

Nikita Levy, le gynécologue qui a travaillé de... (PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Nikita Levy, le gynécologue qui a travaillé de nombreuses années à Johns Hopkins, photographiait et filmait ses patientes notamment à l'aide d'un mini-appareil photo dissimulé dans un stylo.

PHOTO ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Associated Press
Washington

L'une des plus prestigieuses université de médecine des États-Unis va verser 190 millions de dollars aux milliers de victimes d'un gynécologue pervers, qui photographiait et filmait ses patientes à leur insu.

Les avocats représentant les quelques 8.500 plaignantes ont indiqué que la proposition de dédommagement avait été acceptée par un tribunal de Baltimore, où se trouve la célèbre Johns Hopkins University School of Medecine.

Nikita Levy, le gynécologue qui a travaillé de nombreuses années à Johns Hopkins, photographiait et filmait ses patientes notamment à l'aide d'un mini-appareil photo dissimulé dans un stylo.

Il s'est suicidé en février 2013, deux semaines après que le scandale n'éclate en laissant un ordinateur qui contenait «une quantité énorme de preuves», selon la police.

En apprenant ce que le docteur Levy avait fait, nos clientes «se sont senties trahies». «Maintenant, grâce à ce dédommagement, nous pouvons commencer le processus de guérison», ont ajouté les avocats dans un communiqué.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer