Les taxis de Washington se mobilisent contre les applications comme Uber

Au son des klaxons, le cortège de taxis... (Photo PAUL J. RICHARDS, AFP)

Agrandir

Au son des klaxons, le cortège de taxis s'est déplacé très lentement aux abords du Capitole et de la Maison-Blanche au cours d'une manifestation organisée par le syndicat des taxis de Washington.

Photo PAUL J. RICHARDS, AFP

Agence France-Presse
WASHINGTON

Les chauffeurs de taxi de Washington ont organisé mercredi une opération escargot dans le centre de la capitale américaine pour protester contre la concurrence croissante des voitures de tourisme avec chauffeurs (VTC) et en particulier celles de Uber.

L'application Uber... (Photo MARIO ANZUONI, Reuters) - image 1.0

Agrandir

L'application Uber

Photo MARIO ANZUONI, Reuters

Au son des klaxons, le cortège de taxis s'est déplacé très lentement aux abords du Capitole et de la Maison-Blanche au cours d'une manifestation organisée par le syndicat des taxis de Washington, qui fait partie du très puissant syndicat des chauffeurs américains.

Ferline Buie, une responsable de ce syndicat, a assuré avoir déposé une lettre à la mairie, dans laquelle les taxis demandent l'interdiction des VTC jusqu'à ce que leurs activités soient mieux encadrées.

Le 11 juin, une manifestation similaire avait mobilisé des chauffeurs de taxi à Londres, Paris, Berlin et Rome pour dénoncer cette concurrence qu'ils jugent déloyale.

«Les taxis de Washington ont vu les manifestations aux États-Unis et dans le monde. Aujourd'hui, c'est à leur tour de se joindre aux appels pour que (les VTC) respectent les règles auxquelles elles sont soumises», a expliqué Ferline Buie.

La start-up californienne Uber est la principale cible des manifestants. Cette application permet d'appeler un véhicule à partir d'un téléphone intelligent et calcule le prix de la course en fonction de sa durée et de sa distance. Mais les taxis estiment que les chauffeurs qui y sont affiliés se soustraient aux contraintes auxquelles ils sont eux-mêmes soumis.

Uber dit être présent dans 128 villes et a été valorisé au début du mois à 17 milliards de dollars.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer