Hillary Clinton a tourné la page Monica Lewinsky

Par ailleurs, Hillary Clinton réaffirme n'avoir pris aucune... (PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Par ailleurs, Hillary Clinton réaffirme n'avoir pris aucune décision concernant une éventuelle candidature à la présidentielle de 2016.

PHOTO BRENDAN SMIALOWSKI, ARCHIVES AFP

Agence France-Presse
WASHINGTON

Hillary Clinton a affirmé mercredi être «passée à autre chose» et vouloir «regarder vers l'avenir» plutôt que de s'appesantir sur le scandale Monica Lewinsky qui avait empoisonné le second mandat de son mari à la présidence américaine.

«Je pense que tout le monde doit regarder vers l'avenir», dit Mme Clinton dans une interview au magazine People, ses premiers commentaires sur le scandale Lewinsky depuis que l'ancienne stagiaire de la Maison-Blanche a publié une tribune dans Vanity Fair début mai.

Interrogée sur le fait qu'elle aurait qualifiée Monica Lewinsky de «timbrée narcissique», l'ancienne première dame est restée évasive: «Je ne vais pas faire de commentaires sur ce qui est ou n'est pas arrivé».

Par ailleurs, Hillary Clinton réaffirme n'avoir pris aucune décision concernant une éventuelle candidature à la présidentielle de 2016.

«Je vais bientôt être grand-mère, c'est une joie extraordinaire et je veux profiter de ce moment», souligne-t-elle, alors que sa fille Chelsea a annoncé attendre son premier enfant pour l'automne. «Dans le même temps, je suis inquiète à la vue de ce qui se passe dans notre pays et dans le monde. Dans les prochains mois, je vais davantage réfléchir au rôle que je veux jouer».

L'interview par le magazine People est la première d'une longue série qu'Hillary Clinton va accorder à l'occasion de la sortie de son livre Hard Choices, mardi prochain. En français le livre sera publié mercredi sous le titre Le temps des décisions.

Dans cet entretien l'ancienne secrétaire d'État raconte ce qu'elle a fait depuis qu'elle a quitté le département d'État l'année passée, elle dit notamment avoir fait du yoga et de la natation. Elle n'a pas non plus manqué de regarder la série House of cards, qui dépeint l'impitoyable monde politique de Washington.

En août 1998, le président américain Bill Clinton avait été contraint d'admettre devant un grand jury qu'il avait eu une «relation inconvenante» avec une jeune stagiaire, Monica Lewinsky, à la Maison-Blanche. Cette dernière, âgée aujourd'hui de 40 ans, est sortie de son silence début mai, affirmant regretter ce qui s'était produit et avoir «tourné la page».




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Poutine ironise sur Hillary Clinton

    Europe

    Poutine ironise sur Hillary Clinton

    Le président russe Vladimir Poutine a ironisé mercredi à propos de l'ancienne secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, qu'il a qualifiée de... »

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer