Avortement: le Texas adopte un des textes les plus restrictifs des États-Unis

La sénatrice démocrate Wendy Davis avait fait échouer... (PHOTO Eric Gay, AP)

Agrandir

La sénatrice démocrate Wendy Davis avait fait échouer le vote d'un projet de loi similaire, en faisant obstruction au texte par un discours de 13 heures le 25 juin, devenant une héroïne pour les partisans du droit à l'avortement.

PHOTO Eric Gay, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le sénat du Texas a adopté un des projets de loi les plus restrictifs des États-Unis sur l'avortement, malgré l'obstruction des élus démocrates qui avaient fait échouer un texte similaire fin juin.

Le gouverneur du Texas, le républicain Rick Perry, a promis qu'il signerait la nouvelle loi.

«Aujourd'hui, le parlement du Texas a franchi la dernière étape de notre effort historique pour protéger la vie», a estimé M. Perry dans un communiqué.

Le projet de loi a été approuvé vendredi soir par 19 sénateurs contre 11, un démocrate joignant sa voix à celles du Parti républicain en faveur du texte, selon les médias locaux.

Le texte interdit les avortements après 20 semaines de grossesse, sauf si la santé de la femme est en danger immédiat, impose des conditions très strictes aux médecins pour le pratiquer, et demande qu'un médecin soit présent lors de la prise du traitement abortif.

Selon les militants du droit à l'avortement, la nouvelle loi conduira à la fermeture de presque tous les centres d'avortements du Texas, n'en laissant plus que 5 sur les 42 actuels.

La sénatrice démocrate Wendy Davis avait fait échouer le vote d'un projet de loi similaire, en faisant obstruction au texte par un discours de 13 heures le 25 juin, devenant une héroïne pour les partisans du droit à l'avortement.

Les opposants au texte ont manifesté vendredi à l'intérieur et aux abords du sénat, quadrillé par la police.

Des échauffourées se sont produites à l'intérieur du bâtiment quand les forces de l'ordre ont voulu évacuer des manifestants jugés trop bruyants. Certains d'entre eux s'étaient enchaînés à la balustrade de la tribune du public pour ne pas être évacués.

La police a contrôlé tous les sacs à l'entrée du sénat, confisquant les objets susceptibles d'être jetés sur les élus, y compris des fioles qui auraient été remplies d'urine ou d'excréments, a rapporté le Houston Chronicle.

«Est-ce que nous sommes une nation qui défend l'éthique judéo-chrétienne ou pas?» a demandé le sénateur républicain Dan Patrick, partisan du texte.

L'opposant et démocrate Royce West a promis «qu'il y aurait des recours en justice».

L'avortement est légal aux États-Unis depuis une décision de la Cour suprême en 1973, nommée Roe v. Wade. Mais ces dernières années, les conservateurs ont soutenu l'adoption, au niveau des États ou localement, de textes visant à en restreindre la pratique.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1607523:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer