L'armée ukrainienne poursuit son opération autour de Slaviansk

Un convoi de l'armée ukrainienne patrouillant près de Slaviansk.... (Photo Yannis Behrakis, Reuters)

Agrandir

Un convoi de l'armée ukrainienne patrouillant près de Slaviansk.

Photo Yannis Behrakis, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Agence France-Presse
PRÈS D'IZIOUM

L'opération des forces armées ukrainiennes dans l'est du pays contre la ville de Slaviansk, bastion des insurgés armés prorusses, se poursuivait jeudi, a indiqué à l'AFP un officier ukrainien dans la région.

«Mercredi soir, près du village de Starovarvarivka, nous avons arrêté plusieurs +terroristes+. Cela n'a pas été facile, car ils se cachaient parmi les civils. Il n'y a eu aucun mort ou blessé de notre côté ni du côté de la population civile», a assuré cet officier des forces armées qui a requis l'anonymat.

Une porte-parole des rebelles avait affirmé jeudi que les affrontements de la veille au soir dans ce village près de Slaviansk avaient fait onze morts parmi les soldats ukrainiens.

Interrogé en pleine campagne, dans une base installée dans un bois, à la sortie d'un petit village, l'officier ukrainien n'a pas souhaité préciser dans quelle mesure «l'opération antiterroriste» lancée il y a maintenant un mois par Kiev contre les insurgés prorusses dans cette région avait pour le moment porté ses fruits.

L'opération a pour objectifs de restaurer l'autorité du pouvoir central dans les régions de Donetsk et Lougansk (est), désarmer les groupes armés prorusses et libérer les bâtiments administratifs qu'ils occupent.

Sur la route qui mène à Slaviansk, à une vingtaine de kilomètres de là, les forces ukrainiennes ont établi plusieurs postes de contrôle avec des blindés légers et des chars lourds, dont l'un a été enterré, trois hélicoptères, des canons antiaériens.

Quelques camions militaires et blindés se dirigent vers Slaviansk, survolés par un hélicoptère MI-8 de transport de troupes et un hélicoptère d'attaque MI-24.

À ce poste de contrôle, un responsable de la Garde nationale (troupes spéciales du ministère de l'Intérieur) explique de manière un peu moins laconique que l'opération contre les séparatistes prorusses a actuellement un caractère essentiellement défensif.

«Nous nous défendons contre les séparatistes qui attaquent régulièrement nos postes de contrôle à l'arme automatique, au fusil à lunette et au lance-grenade. Notre travail est de nous maintenir sur place, de patrouiller les environs, de faire du renseignement et éventuellement de nous emparer de leurs postes de contrôle», a précisé ce responsable, qui s'est présenté sous le seul prénom d'Alexeï.

Seul succès concret affiché par les forces ukrainiennes dans la région, la ville de Slaviansk est totalement encerclée: «Nous contrôlons les neuf routes qui mènent à la ville. Slaviansk est bien encerclée», a assuré Alexeï.

Une affirmation confirmée par un photographe de l'AFP sur place.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer