Ukraine: l'aide canadienne à l'OTAN se fait attendre

Le secrétaire général de l'organisation, Anders Fogh Rasmussen,... (PHOTO LAURENT DUBRULE, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Le secrétaire général de l'organisation, Anders Fogh Rasmussen, a annoncé le déploiement de forces aériennes, maritimes et terrestres additionnelles dans les anciens pays du bloc de l'Est en raison de la crise ukrainienne, qui ne cesse de s'aggraver.

PHOTO LAURENT DUBRULE, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Ukraine
Ukraine

Née en novembre de la volte-face du pouvoir, qui a renoncé à un rapprochement avec l'UE pour signer un accord avec Moscou, la contestation ukrainienne s'est depuis muée en révolte contre le président Ianoukovitch. Une crise qui plonge l'Ukraine au bord de la guerre civile, alors que les affrontements entre opposants et forces de l'ordre ont fait des dizaines de morts et des centaines de blessés. »

Murray Brewster
La Presse Canadienne
Ottawa

L'OTAN a dévoilé, mercredi, son plan pour renforcer sa présence en Europe de l'Est, mais le Canada ne fait pas partie des pays ayant manifesté leur intention de contribuer à cet effort militaire.

Le secrétaire général de l'organisation, Anders Fogh Rasmussen, a annoncé le déploiement de forces aériennes, maritimes et terrestres additionnelles dans les anciens pays du bloc de l'Est en raison de la crise ukrainienne, qui ne cesse de s'aggraver.

Les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Danemark, la Pologne, le Portugal et l'Allemagne prévoient fournir des avions de combat afin d'augmenter le nombre de patrouilles aériennes dans la région de la Baltique. La France et la République tchèque ont aussi offert des avions, qui pourront être utilisés pour des missions au-dessus de la Pologne.

M. Rasmussen a déclaré que l'OTAN avait les ressources nécessaires pour mettre en place les mesures recommandées par ses conseillers militaires. Il a ajouté que certains alliés avaient déjà proposé une aide concrète et s'est dit convaincu que d'autres le feraient sous peu

Le gouvernement de Stephen Harper a pour sa part décidé de réfléchir au meilleur moyen de répondre à cet appel, même s'il a vivement dénoncé l'attitude de la Russie envers l'Ukraine.

Un porte-parole du ministre des Affaires étrangères, John Baird, a assuré dans un courriel que le Canada prenait son rôle au sein de l'OTAN très au sérieux et qu'il cherchait une façon constructive de contribuer au renforcement de la présence de l'organisation en Europe de l'Est.

Adam Hodge a ajouté qu'Ottawa continuait à condamner les gestes illégaux et irresponsables posés par Moscou en Ukraine et sommait la Fédération russe de mettre immédiatement fin aux tensions.

Le secrétaire général de l'OTAN a refusé de fournir des détails sur les nouveaux effectifs, mais a indiqué que, outre les patrouilles aériennes plus fréquentes, il y aurait davantage de bateaux de l'organisation dans la Baltique et l'est de la Méditerranée.

Cette annonce survient alors que les affrontements entre les forces ukrainiennes et prorusses se multiplient dans l'est de l'Ukraine, faisant craindre une intervention prochaine de la Russie.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le Canada envoie six CF-18 en Pologne

    National

    Le Canada envoie six CF-18 en Pologne

    Le Canada envoie six CF-18 en Pologne, malgré l'entente diplomatique annoncée entre les États-Unis, la Russie, l'Ukraine et l'Union européenne jeudi. »

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer