Edward Snowden serait prêt à être extradé s'il a droit à un procès équitable

Edward Snowden fait face à des accusations qui pourraient... (Photo Marco Garcia, archives AP)

Agrandir

Edward Snowden fait face à des accusations qui pourraient lui faire purger un maximum de 30 ans de prison.

Photo Marco Garcia, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Sous surveillance

International

Sous surveillance

Edward Snowden, un ancien consultant de la CIA, a révélé l'existence de programmes secrets de surveillance des communications électroniques en remettant des documents compromettants aux quotidiens The Guardian et The Washington Post. Il s'est depuis réfugié à Hong Kong alors que le gouvernement américain a lancé une enquête contre lui. »

Associated Press
MANCHESTER, N.H.

En discutant sur Skype, depuis la Russie, Edward Snowden a raconté à un public de partisans du New Hampshire qu'il serait prêt à être extradé aux États-Unis, si le gouvernement fédéral pouvait lui garantir qu'il obtiendrait un procès équitable.

L'ancien employé de l'Agence nationale américaine de la sécurité (NSA) avait transmis à la presse des dizaines de milliers de documents sur les activités de la NSA avant de quitter le pays.

Il fait face à des accusations qui pourraient lui faire purger un maximum de 30 ans de prison.

M. Snowden parlait samedi au Forum de la liberté du New Hampshire. Il a déjà offert différentes possibilités au gouvernement américain de retourner en sol américain et même d'y faire de la prison.

Samedi, il a dit qu'il exigeait une garantie d'un procès équitable où il peut mener une «défense d'intérêt public». Il a également demandé à ce qu'un jury décide de son sort, dans un tel cas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer