Syrie: l'EI a isolé l'aéroport militaire et les quartiers gouvernemenaux à Deir Ezzor

La région de Deir Ezzor a été particulièrement... (PHOTO AHMAD ABOUD, ARCHIVES AFP)

Agrandir

La région de Deir Ezzor a été particulièrement éprouvée par le conflit.

PHOTO AHMAD ABOUD, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Consultez notre dossier sur le groupe djihadiste État islamique. »

Agence France-Presse
Beyrouth

Le groupe Etat islamique (EI) a réussi lundi à isoler l'aéroport militaire du reste des quartiers gouvernementaux de la ville de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie, ont indiqué une source militaire et une ONG.

Les djihadistes ont réalisé cette avancée au troisième d'une attaque massive lancée contre ce secteur qui est le dernier à leur échapper dans toute la province de Deir Ezzor, proche de l'Irak et riche en gaz et en pétrole.

«Les terroristes de Daech (acronyme arabe de l'EI) ont coupé la route entre les quartiers de Deir Ezzor et l'aéroport militaire», a affirmé la télévision officielle.

Une source militaire syrienne a indiqué à l'AFP que l'EI avait attaqué et pris le contrôle des positions de l'armée situées à l'ouest de l'aéroport, coupant ainsi la route reliant la ville à l'aéroport. «Les unités de l'armée mènent une contre-offensive pour tenter de reprendre les positions perdues», a ajouté cette source.

L'EI s'est emparé en 2014 de larges secteurs de Deir Ezzor et assiège depuis janvier 2015 le secteur gouvernemental, situé dans l'ouest et où habitent encore 100 000 personnes selon l'ONU. Cette zone s'étend sur environ 20 km2, selon le géographe Fabrice Balanche, spécialiste de la Syrie.

L'EI «a resserré le siège sur les quartiers contrôlés par le régime à l'intérieur de la ville», a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), en précisant que de violents combats se poursuivaient. Les djihadistes ont réussi à «diviser les zones sous le contrôle du régime en deux parties», a-t-il ajouté.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer