Frappes en Syrie: le Royaume-Uni appuie le Canada dans ses démarches

Le ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni, Philip... (PHOTO SUZANNE PLUNKETT, REUTERS)

Agrandir

Le ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni, Philip Hammond

PHOTO SUZANNE PLUNKETT, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Le groupe État islamique

International

Le groupe État islamique

Après avoir fait d'importants gains en Syrie face aux troupes d'Assad, les djihadistes de l'EI ont pris l'Irak d'assaut s'emparant d'importants pans du pays, dont la deuxième ville, Mossoul. Une offensive visant à créer un État islamique en pays sunnite, à cheval sur l'Irak et la Syrie. »

La Presse Canadienne
MISSISSAUGA, Ont.

Le ministre des Affaires étrangères du Royaume-Uni salue la proposition du gouvernement Harper d'étendre en Syrie son intervention militaire contre les combattants du groupe armé État islamique (ÉI).

Philip Hammond, responsable du Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth, a annoncé son appui au premier ministre Stephen Harper après une rencontre avec son homologue canadien Rob Nicholson, à Mississauga, en Ontario.

Le gouvernement conservateur a récemment fait part de son intention de mener des frappes aériennes en Syrie, pays voisin de l'Irak, où le groupe extrémiste contrôle un vaste territoire. L'intervention du Canada serait aussi prolongée d'un an.

Les 69 conseillers des forces spéciales canadiennes qui sont déjà sur le terrain resteraient dans la région pour entraîner les troupes kurdes qui tentent de repousser le groupe armé ÉI.

Le gouvernement conservateur estime que le prolongement de la mission est nécessaire pour assurer la sécurité des Canadiens.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer