Bataille d'experts autour du dernier repas de Reeva Steenkamp

June Steenkamp, la mère de Reeva, assiste au... (PHOTO WERNER BEUKES, ARCHIVES AP)

Agrandir

June Steenkamp, la mère de Reeva, assiste au procès d'Oscar Pistorius, au tribunal de Pretoria, le 8 mai.

PHOTO WERNER BEUKES, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

L'affaire Pistorius
L'affaire Pistorius

Accusé du meurtre prémédité de sa petite amie Reeva Steenkamp lors de la nuit de la Saint-Valentin 2013, Oscar «Blade Runner» Pistorius, champion paralympique sud-africain, soutient qu'il a tué sa copine accidentellement, croyant tirer sur un cambrioleur réfugié dans la salle de bain. »

Agence France-Presse
PRETORIA

Le procureur au procès d'Oscar Pistorius s'est efforcé jeudi de démontrer que la petite amie du champion, Reeva Steenkamp avait mangé deux heures avant d'être abattue de quatre balles vers 3 h du matin, ce qui contredirait la version du médaillé olympique handicapé.

Gerrie Nel, le redoutable représentant de l'accusation, a mis sur le gril l'experte Aina Lundgren, commise par la défense, et s'est appuyé sur une autre expertise pour tenter de mettre en cause son interprétation de l'autopsie.



Selon un médecin légiste de l'accusation, venu témoigner au début du procès, le contenu de l'estomac de la victime prouvait clairement qu'elle avait mangé deux heures avant d'être tuée. Mme Lundgren a soutenu que l'estimation du temps de digestion était «une science inexacte», et que différents facteurs, dont le cycle menstruel ou la prise de pilules pour maigrir, pouvaient le modifier.

Reeva Steenkamp avait mangé du poulet grillé avec des légumes dont les fibres étaient «insolubles», selon l'experte.

La question de l'heure du dernier repas de la jeune femme est essentielle. Dans sa version, Pistorius affirme qu'ils ont mangé tôt et se sont endormis en début de soirée, ce qui rend l'hypothèse d'un repas à 1 h du matin très improbable. L'athlète affirme ensuite que, s'étant réveillé à trois heures du matin, il a entendu du bruit dans les toilettes, cru à la présence d'un cambrioleur, et que, pris de panique, il a tiré sur la porte des toilettes, tuant son amie sans le vouloir.

Le scénario suggéré par le procureur est très différent. Gerrie Nel, s'appuyant sur des témoignages de voisins, pense que le couple s'est disputé pendant la nuit, que Reeva Steenkamp s'est réfugiée dans les toilettes pendant la querelle, et que Pistorius l'a assassinée en toute connaissance de cause. Dans ce scénario, la victime était réveillée à une heure du matin et aurait mangé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer