Indonésie: le mont Agung se remet à gronder

De la fumée et des cendres sortaient aujourd'hui... (Wayan Wijaya, AP)

Agrandir

De la fumée et des cendres sortaient aujourd'hui du volcan Agung. Sa dernière éruption remonte à 1963. Le volcan avait craché des cendres jusqu'à Jakarta, à environ 1000 km. Plusieurs éruptions avaient alors fait près de 1600 morts au total.

Wayan Wijaya, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le volcan Agung s'est à nouveau mis à gronder mardi sur l'île de Bali en Indonésie, crachant des cendres et de la fumée et relançant des craintes d'éruption, minimisées par les autorités.

Situé dans l'est de cette île très touristique, le volcan a craché de la fumée jusqu'à 700 mètres au-dessus de son sommet situé à un peu plus de 3000 m d'altitude.

La dernière éruption du mont Agung remonte à 1963. Le volcan avait craché des cendres jusqu'à Jakarta, à environ 1000 km. Plusieurs éruptions avaient alors fait près de 1600 morts au total.

Le volcan avait déjà grondé par intermittence en août ce qui avait provoqué en septembre/octobre l'évacuation de plus de 140 000 personnes.

Mais selon les autorités les grondements entendus mardi ne nécessitent pas d'évacuer les habitants vivant à proximité.

Le niveau d'alerte n'a pas été relevé, selon Made Indra, de l'Agence de prévention des situations d'urgence de Bali : « pour nous, il ne s'agit pas d'une éruption », car le volcan n'a craché que de la fumée.

Le volcanologue Gede Suantika a pour sa part estimé que les habitants, dans un rayon de six kilomètres autour de la montagne, « devraient être évacués ».

Selon les autorités, les craintes d'éruption du volcan ces derniers mois ont coûté au moins 110 millions de dollars à Bali en pertes touristiques et en baisse de productivité liée au départ de nombre d'habitants vers des abris.

L'Indonésie est la région volcanique la plus importante au monde avec 129 volcans en activité. L'archipel d'Asie du Sud-est est situé sur la « ceinture de feu » du Pacifique où la collision de plaques tectoniques provoque de fréquents séismes et une importante activité volcanique.

En 2010, une éruption du mont Merapi, considérée comme la plus puissante depuis 1930, a fait plus de 300 morts et entraîné le déplacement d'environ 280 000 personnes. Le mont Sinabung sur l'île de Sumatra, également à son niveau d'alerte maximale actuellement, est actif depuis 2013.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer