Enfant unique: une amende de 1,3 million pour le réalisateur chinois Zhang Yimou

Autrefois loué pour des films interdits par la... (PHOTO CLARO CORTES IV, REUTERS)

Agrandir

Autrefois loué pour des films interdits par la censure, Zhang Yimou, 62 ans, est devenu l'un des promoteurs du régime, qui avait fait appel à lui pour concevoir l'ouverture des Jeux olympiques de Pékin en 2008.

PHOTO CLARO CORTES IV, REUTERS

Agence France-Presse
Pékin

Le cinéaste chinois Zhang Yimou, qui a contrevenu aux règles de la politique chinoise de l'enfant unique en ayant trop d'enfants, devra s'acquitter d'une amende de 7,48 millions de yuans (plus de 1 320 000 $), ont annoncé jeudi les autorités.

Ce montant très élevé, calculé en prenant en compte les revenus de Zhang, est rendu public à l'issue de plusieurs mois de controverse sur l'ampleur des violations du cinéaste.

Voulant faire taire les rumeurs, le réalisateur de Épouses et concubines et du Secret des poignards volants avait reconnu début décembre avoir eu deux fils et une fille avec son épouse actuelle, admettant ainsi des entorses à la politique de l'enfant unique, et présenté ses excuses.

Zhang Yimou, qui avait eu auparavant une fille de sa première femme, s'est ensuite défendu en invoquant le respect de la «tradition» selon laquelle les enfants sont un gage de prospérité pour la famille.

Les autorités de Binghu, lieu de domiciliation de l'épouse de Zhang dans l'est de la Chine, ont finalement confirmé jeudi sur un microblogue que le cinéaste et sa femme avaient «violé les règles de la politique familiale chinoise en mettant au monde trois enfants».

Les investigations sur le couple ont impliqué neuf équipes d'enquêteurs et ont duré plus de six mois.

Pékin a entériné fin 2013 une importante modification des règles controversées de cette politique, en assurant que les couples dont au moins un membre est enfant unique seraient désormais autorisés à avoir deux enfants.

Autrefois loué pour des films interdits par la censure, Zhang Yimou, 62 ans, est devenu l'un des promoteurs du régime, qui avait fait appel à lui pour concevoir l'ouverture des Jeux olympiques de Pékin en 2008.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer