Facebook à l'heure de la Première Guerre mondiale

Le poilu Léon Vivien racontera son quotidien au... (PHOTO FACEBOOK.COM)

Agrandir

Le poilu Léon Vivien racontera son quotidien au front jusqu'au 17 mai.

PHOTO FACEBOOK.COM

Partager

La Presse

Qu'aurait été la Première Guerre mondiale si les médias sociaux avaient existé en 1914? La Grande Guerre aurait-elle duré plus de quatre ans et coûté la vie à plus de neuf millions de personnes? Bien qu'on ne puisse refaire l'Histoire et répondre à ses questions, en racontant son quotidien sur Facebook, le poilu Léon Vivien (personnage fictif) nous offre un aperçu de ce qu'aurait été un carnet de guerre web tenu par un soldat au front durant la Der des ders.

Plus de 16 000 personnes «aiment» l'initiative du Musée de la Grande Guerre de Meaux, dans la région Île-de-France. Baptisée Facebook 1914, l'opération a pour objectif premier, selon  le directeur du musée Michel Rouger, de faire comprendre «l'état d'esprit» de ces hommes au front.

Depuis le 10 avril, les internautes peuvent donc suivre Léon Vivien qui livrera ses états d'âme et racontera ses péripéties guerrières jusqu'au 17 mai.

À lire et à suivre sur tempsreel.nouvelobs.com et facebook.com/leon1914

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer