Un avion s'abîme au large du Sénégal: 7 disparus

Parti de Ouagadougou, l'avion devait atterrir à Dakar.... (PHOTO AHMED OUOBA, AFP)

Agrandir

Parti de Ouagadougou, l'avion devait atterrir à Dakar. Sur cette photo figure l'aéoroport de Ouagadougou, au Burkina Faso.

PHOTO AHMED OUOBA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Un avion d'évacuation médicale transportant sept personnes, dont une patiente française, du Burkina Faso au Sénégal, s'est abîmé samedi soir au large de Dakar, a-t-on appris dimanche auprès de l'aviation civile.

L'appareil, un bimoteur HS 125 appartenant à la compagnie privée Senegalair, avait à son bord, outre la patiente, trois membres d'équipage - deux Algériens et un Congolais -, ainsi qu'un médecin et deux infirmiers sénégalais, a annoncé dans un communiqué l'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie (Anacim) du Sénégal.

Le contact a été perdu avec l'avion, appartenant à la compagnie privée Senegalair, peu après 19 h locales à 111 km à l'ouest de Dakar, a précisé l'Anacim, soulignant que l'armée de l'Air menait des recherches dans la zone.

Ces recherches ont repris dimanche à 6 h locales, conduites par deux avions et un navire de la marine nationale, a annoncé l'agence de presse étatique sénégalaise APS, citant le service de communication du ministère des Transports aériens, et se poursuivaient en milieu d'après-midi, près de 24 heures après l'accident.

Parti de Ouagadougou à 16 h 35 locales, l'avion devait atterrir à Dakar à 18 h 20, a-t-on indiqué de source aéroportuaire burkinabè sous couvert d'anonymat.

Aucune explication n'a été fournie sur les raisons pour lesquelles l'avion, en provenance de l'est, se serait retrouvé à l'ouest du Sénégal.

Sollicité par l'AFP à Paris, le ministère français des Affaires étrangères n'a pas souhaité révéler l'identité de la patiente française ni les raisons de sa présence à Ouagadougou, se bornant à indiquer que l'ambassade de France à Dakar était en contact avec sa famille.

Selon le site du groupe sénégalais Futurs Médias, l'accident pourrait être dû à une panne de kérosène.

Le site identifie parmi les victimes Yakhya Diop, médecin réanimateur de SOS Médecins au Sénégal.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer