Obama au Kenya: entre fierté et business

Le peintre kényan Yegonizer pose pour le photographe... (PHOTO TILL MUELLENMEISTER, AFP)

Agrandir

Le peintre kényan Yegonizer pose pour le photographe de l'AFP à côté de deux de ses tableaux illustrant le président américain, dans son atelier de Nairobi, le 15 juillet. La venue de Barack Obama au Kenya suscite un vif engouement au pays dans lequel a grandi son père.

PHOTO TILL MUELLENMEISTER, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Tristan MCCONNELL
Agence France-Presse
KOGELO, Kenya

«Obama est une marque». Pour Hosea Owuor, vendeur de t-shirts du centre de Kisumu, troisième ville kényane située en bordure du lac Victoria, la venue du président américain au Kenya ce weekend est «un business».

Dans l'Ouest kényan plus qu'ailleurs, cette visite de Barack Obama, la première depuis qu'il occupe la Maison-Blanche, soulève l'enthousiasme et aiguise le sens des affaires.

Kisumu est la capitale régionale de la terre des ancêtres d'Obama. Son père, Barack Obama Senior, a grandi à Kogelo, petit village situé à une heure de route. Une bonne partie de la famille y vit encore.

Barack Obama n'est venu qu'une poignée de fois au Kenya, mais pour la population locale, majoritairement issue de l'ethnie luo, il est d'ici. Et que le président vienne jusqu'au village ou pas - son programme reste en partie secret - Hoseo Owuor profitera de la visite.

D'ordinaire, ce trentenaire vend des vêtements de deuxième main ou des lunettes fabriquées en Chine. Pour l'occasion, il a commandé 400 t-shirts ornés d'un portrait souriant du président.

La dernière visite d'Obama au Kenya en 2006,... (PHOTO RADU SIGHETI, ARCHIVES REUTERS) - image 2.0

Agrandir

La dernière visite d'Obama au Kenya en 2006, alors qu'il était jeune sénateur.

PHOTO RADU SIGHETI, ARCHIVES REUTERS

Obamaland

Le parcours familial d'Obama, d'un petit village africain à la Maison-Blanche, est source d'immense fierté pour de nombreux Kényans.

Son père a grandi à Kogelo avant de partir étudier aux États-Unis, où il a rencontré et épousé sa mère, Ann Dunham. Le couple s'est rapidement séparé et Barack Senior transformé en père absent.

Ce n'est qu'après sa mort, dans un accident de voiture à Nairobi en 1982, que Barack Obama s'est décidé à venir au Kenya, en quête de ses racines, à la rencontre des membres de sa famille.

Parmi eux, Saïd, son oncle, se remémore cette première visite en 1987 : « Barack se promenait dans le village sans que personne ne le remarque. À Nairobi, nous prenions les matatus (minibus - taxis collectifs), pour aller voir des endroits comme (le bidonville de) Mathare, en sautant par dessus les égouts à ciel ouvert et personne n'y prenait garde ».

L'entrée en politique du cousin américain a signé la fin de l'anonymat, pour toute la famille.

«Kogelo n'était qu'un village endormi, que personne ne connaissait », poursuit Saïd. « Son arrivée au pouvoir a vraiment placé Kogelo sur la carte du monde».

«Quand il est devenu président, on a eu la route goudronnée et de l'eau potable. Cette école s'est vue doter de deux classes supplémentaires, d'un bureau et d'une réserve. Nous avons un poste de police», renchérit Manasseh Oyucho, directeur de l'école primaire.

Kogelo a été raccordé au réseau électrique quelques heures après la victoire d'Obama en 2008. Route pavée et eau courante ont suivi, le gouvernement s'intéressant subitement à ce petit village négligé.

«Grand-mère»

La dernière visite d'Obama au Kenya en 2006, alors qu'il était jeune sénateur, avait suscité un vif engouement. Sa venue ce weekend s'annonce comme un sommet de célébrations chauvines chez des Kényans qui se permettent quelques libertés avec sa biographie.

Barack Obama? : « Un Kényan, un Luo, un Kogelo! », lance le directeur de l'école, comme s'il était né dans ce village de 3000 habitants perché sur un plateau verdoyant.

Hosea Owuor en est même sûr : Obama «est né à Siaya» - le comté qui abrite Kogelo - aux antipodes d'Hawaï, l'île américaine qui a réellement vu naître le président.

La famille d'Obama insiste elle surtout sur la simplicité de ses liens avec le président.

«Il m'appelle oncle, je l'appelle Barry», rigole Saïd. «Cela ne veut pas dire que je ne le considère pas comme un président, juste que notre relation date de bien avant son élection».

Assise à l'ombre d'un manguier, Sarah Obama, matriarche de la famille, 94 ans, confie que Barack s'est mis au luo, l'idiome local.

«Mama Sarah» est affectueusement appelée «grand-mère» par son célèbre petit-fils, même s'ils n'ont pas de liens de sang.

«Je le saluerai et il me saluera dans cette langue qu'il a apprise», dit-elle près des tombes toilettées de son mari et beau-fils - le père d'Obama - dans la propriété familiale de Kogelo.

«Il me demandera: "Idhi nade, dani?" (Comment vas-tu grand-mère? )» «Je lui répondrai : "Adhi maber, nyakwara" (Je vais bien mon petit-fils )».



L'ARBRE GÉNÉALOGIQUE KÉNYAN

OBAMA, UNE HISTOIRE KENYANE

Hussein Onyango Obama, le grand-père du président, naît à Kendu Bay, dans l'ouest du Kenya, en 1895. Converti à l'islam, il prend le nom de Hussein, avant de servir comme porteur dans l'armée britannique coloniale lors de la Première Guerre mondiale puis comme cuisinier d'un officier britannique pendant le deuxième conflit mondial.

Son fils, le père du président américain, Barack Obama Senior, naît en 1936, d'un second mariage d'Hussein, avec Akumu. Hussein aura une troisième femme, Sarah Onyango Obama, aujourd'hui la matriarche de la famille que le président américain appelle «Grand-mère», même s'ils n'ont pas de liens de sang.

Jeune adulte alors que le Kenya lutte pour son indépendance, Barack Senior obtient une bourse pour aller étudier à Hawaï où il rencontre et épouse en deuxièmes noces la mère du futur président américain, Ann Dunham. Leur mariage ne dure pas, et Barack Senior quitte rapidement le foyer familial après la naissance de son fils. Ce dernier ne rencontre réellement son père qu'une fois, à 10 ans, à Hawaï.

Revenu au Kenya, Barack Senior a deux autres fils avec une autre Américaine, Ruth Baker, dont il divorce également. Quelques mois avant sa mort, dans un accident de voiture en 1982 dans la capitale kényane Nairobi, il a un dernier fils, George, avec sa quatrième épouse, Jael Otieno.

La branche paternelle de la famille Obama, disparate et complexe, conserve un fort ancrage au Kenya.

LES RACINES KENYANES

SARAH ONYANGO OBAMA, 3e épouse du grand-père d'Obama

Née en 1921, elle est la plus âgée du clan Obama. Celle que les Kényans surnomment «Mama Sarah» vit à Kogelo.

SAÏD OBAMA, demi-oncle

Né en 1965, fils de Sarah et Hussein, il détient un commerce et un cybercafé à Kisumu (ouest) et est devenu le porte-parole de la famille kényane d'Obama.

YUSUF OBAMA, demi-oncle

Né dans les années 1950, fils de Sarah et Hussein, on sait très peu de choses sur sa vie et ses occupations. On suppose qu'il vit à Kisumu.

MALIK OBAMA, demi-frère

Né en 1958, fils de Kezia Obama, la première femme de Barack Senior, il a créé la fondation Barack. H. Obama en l'honneur de son père. Il a tenté, sans succès, de se lancer en politique au Kenya en 2013 et vit à Kisumu.

AUMA OBAMA, demi-soeur

Née en 1960, fille de Kezia et Barack Senior, elle est à la tête d'une association caritative et a écrit ses mémoires en 2012, intitulées And Then Life Happens. Elle vit à Nairobi.

ABO OBAMA, demi-frère

Né en 1968, fils de Kezia et Barack Senior, il détient un commerce dans la capitale kényane.

BERNARD OBAMA, demi-frère

Né en 1970, fils de Kezia et Barack Sr, il possède une entreprise à Nairobi.

GEORGE OBAMA, demi-frère

Né en 1982, fils de Jael Otieno, la dernière femme de Barack Senior, il naît quelques mois avant la mort de son père. En 2010, il a publié une autobiographie intitulée Homeland: An Extraordinary Story of Hope and Survival et vit dans l'Ouest kényan.

LA FAMILLE KENYANE ÉLARGIE

KEZIA OBAMA, belle-mère

Née vers 1940, première femme de Barack Senior avec lequel elle a eu quatre enfants, elle vit depuis des années au Royaume-Uni dont elle a la nationalité depuis 2011.

RUTH NDESANDJO, belle-mère

Née vers 1940, cette Américaine est la troisième femme de Barack Senior. Il l'a rencontrée lors de ses études à Harvard après s'être séparé de la mère d'Obama. Remariée à un Tanzanien, elle vit à Nairobi.

JAEL OTIENO, belle-mère

Date de naissance inconnue, quatrième femme de Barack Senior avec lequel elle a eu un enfant, elle vit aux États-Unis.

MARK NDESANDJO, demi-frère

Né en 1966, fils de Ruth et de Barack Senior, Mark est un pianiste classique qui a écrit ses mémoires en 2014 intitulées An Obama's Journey: My Odyssey of Self-Discovery Across Three Cultures. Il a pris le nom de son beau-père tanzanien et vit en Chine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer