Tchad: Boko Haram revendique les attentats de N'Djamena

Abou Hamza al-Ansari... (PHOTO TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Abou Hamza al-Ansari

PHOTO TIRÉE DE TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LIBREVILLE

Le groupe islamiste nigérian Boko Haram a revendiqué sur Twitter le double attentat-suicide commis le 15 juin à N'Djamena, qui avait fait 38 morts, a indiqué mercredi le centre de surveillance des sites djihadistes SITE.

Dans un communiqué diffusé en arabe sur le réseau social Twitter, Boko Haram a identifié deux kamikazes comme étant les auteurs des attentats sans précédent de N'Djamena.

«Le frère Abou Hamza al-Ansari et le frère Abu al-Sadiq al-Ansari ont mené deux opérations martyres avec deux ceintures d'explosifs contre l'académie de police et le commissariat central de la police dans la capitale tchadienne, N'Djamena», indique le communiqué traduit en anglais.

Ces attaques ont «tué des dizaines d'apostats et blessé plus d'une centaine d'entre eux, et Allah est toute louange et gratitude. Nous demandons à Allah d'accepter nos frères parmi les martyrs», conclut le document signé «État islamique, province Afrique de l'Ouest», comme les islamistes nigérians se font appeler depuis qu'ils ont prêté allégeance au mouvement djihadiste État islamique (EI) en mars.

C'était la première fois que la capitale tchadienne était frappée par de tels attentats, aussitôt attribués par les autorités à Boko Haram, qui a menacé directement à plusieurs reprises d'attaquer le Tchad.

L'armée tchadienne est engagée en première ligne dans une opération militaire régionale depuis le début de l'année contre l'insurrection de Boko Haram, qui s'est étendue au-delà du nord-est du Nigeria vers les pays limitrophes: Tchad, Niger et Cameroun.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer