Aqmi diffuse une vidéo montrant un otage français

Serge Lazarevic a été kidnappé en compagnie d'un... (IMAGE TIRÉE DE YOUTUBE)

Agrandir

Serge Lazarevic a été kidnappé en compagnie d'un autre français, Philippe Verdon, qui lui a été retrouvé mort, tué d'une balle dans la tête en juillet 2013, six mois après le début de l'intervention Serval des forces françaises au Mali.

IMAGE TIRÉE DE YOUTUBE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le groupe islamiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a diffusé lundi sur internet la vidéo d'un otage se présentant comme le seul français encore détenu dans le monde, Serge Lazarevic, ainsi que d'un homme se présentant comme un otage néerlandais, a rapporté le centre de surveillance des sites djihadistes SITE.

La vidéo a été «authentifiée» et constitue une «preuve de vie récente qui était attendue depuis longtemps», a indiqué la présidence française.«Le Président de la République est en contact permanent avec les autorités des pays de la région pour utiliser toutes les formes de dialogue permettant d'obtenir la libération de notre otage», enlevé au Mali en 2011, ajoute la présidence dans un communiqué.

L'otage français, enlevé en novembre 2011 au Mali, ne donne aucune indication de date à laquelle la vidéo a été tournée mais l'homme qui se présente comme l'otage néerlandais, Sjaak Rijke, parle d'un enregistrement réalisé le 26 septembre, soit son 1000ème jour de détention, souligne le centre américain SITE.

Le 6 novembre, le président François Hollande avait déclaré que M. Lazarevic était «sans doute» encore en vie.

Dans cette vidéo de moins de quatre minutes, Serge Lazarevic parle en français, dit être malade et estime que sa vie est en danger. Il est filmé dans l'habitacle d'un pick-up, porte la barbe, un bonnet noir et une tunique grise.

Serge Lazarevic était apparu la dernière fois en juin 2014, dans une vidéo diffusée par une chaîne de télévision Alaan, basée à Dubaï. Il disait s'exprimer le 13 mai 2014 et demandait déjà au président Hollande d'oeuvrer à sa libération.

Après cette diffusion, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avait déclaré que la France poursuivait ses efforts pour retrouver M. Lazarevic. «Ce que je peux vous dire, dans un domaine où il faut être très très discret, c'est que nous continuons de travailler très étroitement pour essayer de retrouver notre compatriote», avait-il dit.

Serge Lazarevic, 50 ans, est le dernier Français dans le monde toujours détenu en otage, après l'annonce en avril de la mort de Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 au Mali. Il a été enlevé au Mali le 24 novembre 2011 en compagnie de Philippe Verdon qui, lui, a été retrouvé mort d'une balle dans la tête en juillet 2013.

Décrit comme un colosse de 1,98 mètre et 120 kilos au moment de son enlèvement, Serge Lazarevic accompagnait Philippe Verdon en voyage d'affaires lorsqu'ils ont tous deux été saisis par un groupe d'hommes armés dans un hôtel où ils étaient descendus à Hombori (nord), selon ses proches. Leur enlèvement a été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Après leur kidnapping, Aqmi avait présenté les deux otages comme des agents du renseignement français, tandis que des organes de presse faisaient allusion à un passé d'aventurier africain de M. Verdon dont les affaires l'avaient notamment mené au Soudan et à Madagascar.

Serge Lazarevic, qui a la double nationalité française et serbe, avait un moment dirigé une entreprise de sécurité à Paris avant de travailler en tant que chef de chantier dans le secteur de la construction.

Dans la vidéo, après M. Lazarevic, s'exprime l'homme qui se présente comme Sjaak Rijke. Il porte la barbe, une chemise et s'exprime en anglais. Il a été enlevé à Tombouctou, où il faisait du tourisme, le 25 novembre 2011, en compagnie d'un Britannique et d'un Sud-africain. Un Allemand, qui avait tenté de résister aux ravisseurs, avait été tué.

M. Rijke était déjà apparu sur une vidéo filmée en plein désert et diffusée par Aqmi en août 2012, dans laquelle il demandait également que des négociations soient engagées pour parvenir à sa libération.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer