Mali: l'ONU appelle à des négociations «de bonne foi» à Alger

Le Conseil de sécurité de l'ONU réclament le respect... (Photo BOUREIMA HAMA, AFP)

Agrandir

Le Conseil de sécurité de l'ONU réclament le respect des accords de cessez-le-feu conclus en mai et juillet derniers et demandent aux groupes armés de coopérer avec la Minusma (Mission de l'ONU au Mali) pour «faire cesser immédiatement» les attaques récurrentes contre les Casques bleus.

Photo BOUREIMA HAMA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NATIONS UNIES

Le Conseil de sécurité de l'ONU a demandé vendredi au gouvernement malien et aux groupés armés du nord du pays de «négocier de bonne» foi quand leurs pourparlers reprendront dimanche à Alger.

Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil les invitent à «respecter pleinement leurs engagements aux termes de la Feuille de route du 24 juillet dernier et à dialoguer de bonne foi et dans un esprit de compromis» pour parvenir à un accord de paix durable.

Ils réclament aussi le respect des accords de cessez-le-feu conclus en mai et juillet derniers et demandent aux groupes armés de tenir leur promesse de coopérer avec la Minusma (Mission de l'ONU au Mali) pour «faire cesser immédiatement» les attaques récurrentes contre les Casques bleus.

Ils demandent au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon «d'intensifier les efforts afin de permettre à la Minusma d'atteindre aussi vite que possible sa pleine capacité opérationnelle».

Le gouvernement malien et six mouvements armés du Nord ont signé en juillet à Alger une feuille de route pour des négociations de paix. Ils se sont engagés depuis septembre dans un deuxième tour de discussions qui n'a débouché sur aucune avancée notable jusqu'ici.

Parallèlement, les djihadistes montent en puissance dans le Nord et ont mené plusieurs attaques meurtrières contre la Minusma depuis le début octobre.

Selon le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric, le patron des opérations de maintien de la paix de l'ONU Hervé Ladsous est arrivé vendredi à Alger pour «encourager les parties prenantes à négocier dans un esprit de compromis» afin de conclure un «accord de paix global». «Un tel accord est la pierre angulaire de la paix et de la stabilité au Mali», a ajouté M. Dujarric.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer