Inondations au Soudan: réunion d'urgence du gouvernement

De récentes inondations au Soudan ont provoqué la... (PHOTO MOHAMED NURELDIN ABDALLAH, REUTERS)

Agrandir

De récentes inondations au Soudan ont provoqué la mort de 39 personnes et détruit des milliers de maisons.

PHOTO MOHAMED NURELDIN ABDALLAH, REUTERS

Agence France-Presse
KHARTOUM

De récentes inondations au Soudan ont provoqué la mort de 39 personnes et détruit des milliers de maisons, poussant le gouvernement, critiqué pour la lenteur de l'aide, à tenir une réunion d'urgence mardi.

Le ministre de l'Intérieur Ismat Abdel Rahmane a fait état lors de la réunion de la mort de 39 personnes à travers le pays, dont 17 dans l'État de Khartoum.

«La majeure partie du pays a été affectée par de fortes pluies, plus importantes que la normale», a-t-il ajouté, faisant état de près de 5500 maisons détruites dans cinq provinces du pays.

Selon ces chiffres, la province de Khartoum a été la plus touchée.

Les pluies torrentielles ont provoqué une forte augmentation du niveau du Nil bleu dans la capitale. Le ministre de l'Eau Mouattaz Moussa Abdallah Salim a prévenu le gouvernement qu'une hausse supplémentaire du niveau du fleuve «pourrait causer de nouvelles inondations», selon l'agence officielle Suna.

Alors que la saison des pluies commence au Soudan, trois violents orages ont déjà frappé le pays, notamment la région de Khartoum, depuis le 25 juillet.

Après les dernières violentes trombes d'eau tôt dimanche, des centaines de familles fouillaient à la recherche de biens à récupérer à travers les décombres de leurs maisons dans le quartier de Salha dans la ville d'Omdurman, jumelle de Khartoum, selon un journaliste de l'AFP.

Les habitants se sont plaints de la lenteur dans la fourniture d'abris d'urgence notamment, mais le gouverneur de l'État de Khartoum Abdel Rahmane Al-Khidir a assuré que «toutes les familles affectées» avaient désormais reçu des tentes et de l'aide.

Le parti d'opposition Réforme maintenant a appelé au limogeage de M. Khidir «parce qu'il a complètement échoué dans la mise en place de solutions face aux crises liées aux pluies qui se répètent chaque année».

M. Khidir a indiqué pour sa part que les autorités avaient commencé à construire il y a deux ans un système de drainage de 2200 kilomètres, dans le cadre d'un plan de sept ans visant à prévenir les inondations, a indiqué Suna.

En août 2013, des inondations avaient fait 50 morts.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer