Somalie: un attentat dans un ex-bastion des shebab fait 8 morts

L'AMISOM, qui mène depuis début mars une offensive... (PHOTO ILYAS A. ABUKAR, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

L'AMISOM, qui mène depuis début mars une offensive d'ampleur dans plusieurs provinces du Centre et du Sud somaliens, avait annoncé vendredi avoir repris Buula Burde (ci-dessus) aux islamistes shebab, une capture présentée comme une «victoire majeure pour l'armée somalienne et les forces de l'AMISOM».

PHOTO ILYAS A. ABUKAR, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Mogadiscio

Plusieurs personnes ont été tuées dans une attaque-suicide contre un hôtel de la ville de Buula Burde, reprise vendredi aux shebab par la force de l'Union africaine (AMISOM), a annoncé mardi un responsable somalien des forces de sécurité.

«Il y a eu une attaque suicide (...) près d'un hôtel de Buula Burde durant la nuit, il y a des victimes et quatre assaillants ont été tués», a déclaré à l'AFP ce responsable, Suleman Adam, joint à Beledweyne, principale localité de la province de Hiran, où se trouve Buula Burde, située à environ 200 km au nord de Mogadiscio.

Une source gouvernementale ayant requis l'anonymat a indiqué que quatre soldats djiboutiens de l'AMISOM avaient été tués. Aucun responsable de l'AMISOM n'était joignable dans l'immédiat.

Au moins huit personnes ont été tuées selon des habitants, qui ont indiqué qu'un véhicule-suicide avait explosé lundi soir devant un hôtel où étaient stationnés des responsables somaliens et de l'AMISOM, avant que n'éclatent des tirs nourris.

L'AMISOM, qui mène depuis début mars une offensive d'ampleur dans plusieurs provinces du Centre et du Sud somaliens, avait annoncé vendredi avoir repris Buula Burde aux islamistes shebab, une capture présentée comme une «victoire majeure pour l'armée somalienne et les forces de l'AMISOM».

«Buula Burde (...) était une localité stratégique pour les shebab. Elle leur servait de centre d'approvisionnement névralgique et abritait des centaines de terroristes liés à Al-Qaïda», avait affirmé Mahamat Saleh Annadif, chef de la Mission de l'UA en Somalie, cité dans un communiqué.

Les shebab, confrontés à la puissance de feu supérieure des quelque 22 000 soldats de l'AMISOM, ont essuyé une série ininterrompue de défaites militaires depuis qu'ils ont été chassés de Mogadiscio en août 2011.

Privés de l'essentiel de leurs bastions, ils contrôlent néanmoins de larges zones rurales du sud et du centre somaliens et privilégient désormais les actions de guérilla, notamment à Mogadiscio.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer