Zimbabwe: un ancien du Congrès américain accusé pour pornographie

En arrivant au tribunal, M. Reynolds a affirmé à... (PHOTO PHILIMON BULAWAYO, REUTERS)

Agrandir

En arrivant au tribunal, M. Reynolds a affirmé à des journalistes qu'il n'avait pas été autorisé à bénéficier d'une aide consulaire américaine depuis son arrestation.

PHOTO PHILIMON BULAWAYO, REUTERS

Agence France-Presse
Harare

Un ex-membre du Congrès américain, Melvin Reynolds, a été présenté à la justice zimbabwéenne mercredi à Harare pour répondre de détention de matériel pornographique et de violations des lois sur l'immigration, a constaté un journaliste de l'AFP.

Arrêté lundi à son hôtel, l'ancien membre de la chambre des représentants de 62 ans devait se voir signifier formellement les accusations de violations des lois sur la pornographie - rigoureuse au Zimbabwe -, et de séjour dans le pays après expiration de son visa.

«L'accusé était en possession d'un iPhone 4S contenant des vidéos et des photos d'hommes et de femmes nus ayant des relations sexuelles», selon l'acte d'accusation lu à l'audience. Par ailleurs, selon ce document, «son droit de séjour a expiré, et pour cette raison, il ne peut demander une libération sous caution».

En arrivant au tribunal, M. Reynolds a affirmé à des journalistes qu'il n'avait pas été autorisé à bénéficier d'une aide consulaire américaine depuis son arrestation.

Il avait démissionné du Congrès américain en 1995 après avoir été condamné pour viol sur mineur, avant d'écoper aussi d'une condamnation pour fraude bancaire. Il avait ensuite bénéficié d'une mesure d'amnistie prononcée par le président Bill Clinton.

Selon le quotidien gouvernemental The Herald, cet habitué du Zimbabwe où il est venu pas moins de 17 fois, a été arrêté dans un hôtel local lundi après avoir accumulé une facture de 24 500 $.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer