Aucune autre adaptation de Tolkien sans l'accord de la famille

Peter Jackson et sa fille Katie à la... (Photo: AFP)

Agrandir

Peter Jackson et sa fille Katie à la première du film Le Hobbit: la bataille des cinq armées hier en avant-première mondiale à Londres.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Londres

Évasif sur ses intentions futures, le réalisateur Peter Jackson, qui vient tout juste d'achever la trilogie tirée de Bilbo le Hobbit, a souligné mardi qu'aucune nouvelle adaptation de l'oeuvre de Tolkien ne pourrait voir le jour sans accord de la fondation familiale.

Le réalisateur néo-zélandais se trouve actuellement à Londres où Le Hobbit: la bataille des cinq armées, troisième et dernier volet de la trilogie, a été présenté lundi en avant-première mondiale.

Peter Jackson avait également adapté au grand écran la trilogie du Seigneur des anneaux, oeuvre phare de John Ronald Reuel Tolkien, et les trois films, sortis entre 2001 et 2003, ont été un énorme succès commercial.

«Les droits (d'adaptation) du Seigneur des anneaux et du Hobbit avaient été vendus par le Pr Tolkien à la fin des années soixante», a expliqué M. Jackson lors d'une conférence de presse.

«Mais ce sont ses seules oeuvres qui aient jamais été vendues», a-t-il ajouté, précisant que les droits concernant les autres écrits de J.R.R. Tolkien étaient détenus par la Fondation Tolkien qui gère la succession de l'auteur britannique.

«Sans coopération de la Fondation Tolkien, il ne peut pas y avoir de nouveaux films», a insisté M. Jackson.

Un accord de la Fondation Tolkien semble actuellement incertain, Christopher Tolkien, dernier fils survivant du romancier, s'étant montré très critique sur l'utilisation faite de l'oeuvre de son père.

«Tolkien est devenu un monstre, dévoré par sa popularité et absorbé par l'absurdité de l'époque», confiait-il en 2012 au journal Le Monde.

Énigmatique sur ses futurs projets cinématographiques, Peter Jackson a plaisanté en indiquant qu'après avoir consacré plus de dix ans à la «Terre du milieu» de Tolkien, il pouvait désormais «aller à la plage», avant, plus sérieusement, de dire qu'il travaillerait bientôt sur la version longue de La bataille des cinq armées.

«Ce sera une version longue absolument fantastique, il y a quantité de bon matériel», a-t-il dit, précisant que cette version apporterait environ «30 minutes» de scènes inédites aux 2 heures et 24 minutes du film.

Le Hobbit: la bataille des cinq armées, tourné en 3D à 48 images par seconde, sortira en France le 10 décembre, et à partir du surlendemain dans le reste du monde.

Comme les deux précédents volets de la trilogie, La bataille des cinq armées propose une lecture inédite de Bilbo le Hobbit, livre publié en 1937 près de vingt ans avant Le Seigneur des Anneaux (1954).

Le film, qui selon la production aurait puisé dans des notes de l'auteur, inclut des scènes et des personnes absents du livre, comme Legolas, interprété par Orlando Bloom.

«Nous étions préoccupés par la réaction des fans», a d'ailleurs reconnu ce dernier lors de la conférence de presse.

«Mais Peter et Fran (Walsh, épouse de M. Jackson et coscénariste du film, ndlr) ont voulu explorer l'histoire de ces personnes» et leur intégration dans la trilogie du Hobbit permet de faire «habilement» le lien avec Le Seigneur des anneaux, a estimé l'acteur britannique.

Le Hobbit - La Bataille des cinq armées

Cote La Presse

Parvenus au Mont Solitaire, les treize nains et Bilbo le hobbit sont rattrapés par les Elfes et les villageois de Bourg-du-Lac, qui veulent leur part...
Fiche du film
Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer